• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

EPANDAGES AERIENS NOCIFS

Posté par lemysterefurtif le 23 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans CHEMTRAILS | Pas de Commentaire »

CHANGER NOTRE HISTOIRE

Posté par lemysterefurtif le 22 juin 2017

change

|

« Pour changer notre histoire,  il faut regarder lucidement ce qu’est notre société aujourd’hui,

regarder ce que nous avons laissé faire au nom du profit ou d’une fausse tranquillité,

ou même d’une modernité faite d’un faux progrès,

et regarder  ce que nous pouvons changer !

Pas plus et pas moins. »

|

ct1

cit111

cit17

cit16

notafraid

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Pas de Commentaire »

ISLAMISME ET ALGERIE

Posté par lemysterefurtif le 21 juin 2017

IS

|

« Boualem Sansal se défend d’être un héros. L’écrivain algérien en a pourtant l’étoffe.

C’est au péril de sa vie qu’il pousse un cri de révolte contre les islamistes

qui gangrènent son pays chéri

et contre un régime qui sème la haine et réduit la liberté individuelle. »

|

« L’identité se lit à livre ouvert, on la révèle par sa façon d’être.

Jusqu’à présent, j’abordais la question de l’identité collective,

or pourquoi le collectif s’affuble-t-il d’une identité ? Quelle est celle de tout un peuple ?

L’Etat construit une pièce de théâtre avec ses actes et ses identités.

Les pouvoirs étant dominants, ils imposent ce récit afin que ça devienne une norme.

Ceux qui s’en écartent sont en situation difficile. »

|

« Dans ma famille, on ne s’est pas laissé enfermer par une identité artificielle.

Non seulement, je n’ai pas été embrigadé par « cet Algérien nouveau »,

mais, en plus, j’ai gardé ma liberté et mon identité plurielle.

Nous ne sommes, hélas, plus qu’une petite minorité qui disparaît.

La nouvelle génération étant totalement formatée, le travail sera difficile à faire.

On ne lui explique pas l’histoire, qui a été mise sous le chapeau.

Dire qu’il y a quinze ans on pouvait boire et fumer à une terrasse, lors du ramadan !

Même dans certaines banlieues françaises, ce n’est plus possible.

Les jeunes Algériens rêvent actuellement d’obtenir un visa pour se réaliser en France.

Pourquoi n’est-ce plus possible aujourd’hui ?

A cause d’un pouvoir qui impose une identité réductrice ?

Les régimes totalitaires veulent un peuple à leur main.

Ils construisent une identité. Ils se légitiment par des mensonges et des exclusions,

jamais par des idées de rassemblement.

Ensuite, les théoriciens théorisent cela ; ils construisent des slogans, des histoires. Ils sacralisent,

ce qui fait qu’après il est très dangereux de déconstruire.

Pourtant, on ne peut pas accepter cela.

Il faut se révolter, il faut se réapproprier les choses.

J’ai l’impression que ce moment est arrivé dans le monde arabo-musulman. »

|

 » Les islamistes sont arrivés et ils ont dit : « Si vous avez échoué,

c’est parce que vous n’avez pas été de vrais musulmans. Le Coran est la solution.

Vous devez vous convertir, partir ou mourir. » Certains se sont adaptés au péril de leur vie.

Les Algériens ont-ils déjà dressé le constat de l’échec de cette stratégie islamiste ?

L’échec est visible sans l’être.

Les islamistes assurent n’être pas vraiment rentrés dans le vif du sujet

puisque le pouvoir est encore détenu par des « mécréants ».

Dans leur entendement, il faut procéder à une épuration,

prendre le pouvoir et installer une république islamique.

Eux ne reconnaissent pas l’échec.

Nous, on voit bien que l’islamisme, même à dose microscopique, détruit un pays.

Par rapport à la première médication socialiste,

l’islamisme a cette particularité de détruire les familles.

Dans nos pays, la famille est hyper-importante parce qu’elle est la cellule de base.

Chez l’être humain, quand quelque chose détruit la cellule, c’est le cancer, les métastases,

et la mort assurée. »

|

« Vous aussi, vous ne croyez pas à l’islamisme modéré ?

Non, je n’y crois pas. L’islamisme modéré relève de la stratégie.

Les islamistes se repositionnent comme les partis d’extrême droite qui, à un moment donné,

jouent la carte de la modération pour élargir leur base sociale et atteindre le pouvoir.

Lorsque surviendront les difficultés, l’islamiste modéré ne pactisera pas avec le démocrate

au détriment de l’islamiste radical. Il ira vers l’islamiste radical. C’est sa famille naturelle. »

|

« Je n’ai aucune compétence pour parler du Coran et du message coranique.

Mais l’islam qui est enseigné depuis une cinquantaine d’années par les institutions,

par les écoles coraniques, est un islam radical.

Cet enseignement porte en lui les germes de l’islamisme.

Il ne peut pas produire des hommes de paix et de tolérance.

Dans l’islam sunnite, il n’y a pas de clergé. C’est tout le drame du monde musulman.

Il faut que, dans les pays musulmans, on commence à enseigner un autre islam.

On ne peut pas être optimiste. »

|

(Boualem Sansal )

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Pas de Commentaire »

C’EST QUOI UN SHAMAN ?

Posté par lemysterefurtif le 21 juin 2017

shaman

|

Le shamanisme :

« C’est peut-être la religion la plus ancienne du monde

- qui n’est pas nécessairement basée sur la foi dans un dieu particulier,

mais plutôt sur l’animisme, la conviction que tout est vivant et a un esprit.

Le shamanisme a persisté dans le monde entier depuis sa création

dans les anciennes cultures indigènes

et a été combattu par la répression des gouvernements et de la religion.

Son mysticisme est encore plus fort dans des cultures tribales disparates

qui ont eu peu ou pas de contact pendant des siècles,

tout en ayant de nombreuses traditions, croyances et rituels similaires.

Alors, qu’est-ce que le shamanisme?

Le shamanisme est censé être la clé de l’existence,

tant que les rituels chamaniques sont pratiqués, nous continuerons d’exister.

Les shamans sont un lien entre notre plan et les plans d’existence supérieurs.

Ils se lient au monde des esprits afin de guérir,

contacter les ancêtres décédés, influencer la météo et élever la conscience.

Un shaman est préoccupé par la santé et le bien-être de toute la communauté,

pas seulement une personne.

Cela s’étend à toutes les plantes, aux animaux et à tout l’environnement. »

|

(auteur ?)

|

 

 

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Pas de Commentaire »

LES ARABES ET L’ESCLAVAGE

Posté par lemysterefurtif le 19 juin 2017

slave2

|

« LE CRIME DES NATIONS ARABO-MUSULMANES À L’ENCONTRE DES PEUPLES NOIRS

Le douloureux chapitre de la déportation des Africains en terres d’Islam,

est comparable à un génocide.

Cette déportation ne s’est pas seulement limitée à la privation de liberté et au travail forcé.

Elle fut aussi – et dans une large mesure – une véritable entreprise programmée

de ce que l’on pourrait qualifier « d’extinction ethnique par castration. »

Sur le sujet, bien des écrits témoignent des traitements abominables que les Arabo-musulmans

réservaient aux captifs africains,

et aussi de leur solide mépris envers les peuples du bilad as-Sudan (le Pays des Noirs.)


L’interprétation des textes sacrés laissait libre cours à ceux qui en avaient jugé de décider

du sort des musulmans africains.

Mais pourquoi cet impérieux besoin d’esclaves dans le monde arabe ? Et pour quel usage ?

Nombreux furent les esclaves affectés à la surveillance des harems.

Ceux-là, comme bien d’autres parmi les plus jeunes,

subissaient au préalable le supplice de la castration pour des raisons aisément imaginables.

La plupart cependant étaient affectée aux tâches domestiques

ou bien incorporés dans de véritables corps d’armée.

Les adultes mâles « entiers » étaient employés aux travaux domestiques et guerriers,

dans les mines de sel et d’or, voire dans les propriétés agricoles.

Quant aux « femelles », les harems en étaient remplis, tout au moins pour les plus belles !

Celles dépourvues de charmes rejoignaient le troupeau des gardiennes de troupeaux

et de « bonnes à tout faire » et cela, quelle que fût leur origine ethnique, il faut le préciser.

|

Avant la traite des Noirs Il y eut d’abord les jeunes «slaves» (Européens)

emmenés de force en Espagne pour y subir l’amputation les privant de leur virilité.

La loi coranique interdisant aux vrais Croyants de pratiquer en personne l’opération,

celle-ci était l’apanage d’un «peuple cousin» c’est-à-dire les Juifs.

Ensuite, ce fut au tour des garçons du Continent noir de subir la même atteinte.

Leurs chances de survie étaient minimes, la mort emportant de 70 à 80 % des « patients. »

Pour le reste, s’il existe bien des descendants de Noirs en terres arabes,

ceux-la sont une exception.

Ils doivent leur existence au désir des anciens maîtres,

d’augmenter leur « cheptel » à bon compte

et dans des buts essentiellement pratiques.

Dès les débuts de la traite orientale, les Arabes avaient décidé de castrer les Noirs,

pour empêcher qu’ils ne fassent souche.

Ces malheureux étaient soumis à de terribles contraintes,

pour éviter qu’ils ne s’intègrent en implantant une descendance en terre arabe.

|

Sur le sujet, les commentaires d’une rare brutalité des Mille et une Nuits

témoignent des traitements abominables que les Arabes réservaient aux captifs africains,

dans leurs sociétés esclavagistes, cruelles et particulièrement méprisantes pour les Noirs.

Sur l’exploitation sans vergogne des peuples africains dès le XVIIème siècle

– exploitation motivée par des raisons essentiellement économiques et de « salubrité » -,

les Européens, bien après Venise et Byzance, Portugais et Anglais en tête

suivis de près par les Français et les Espagnols,

ont allégrement remplacé les prédateurs arabo-musulmans en fait de chasse aux esclaves

et de commerce ad hoc : c’est la Traite atlantique, de sinistre mémoire.

Toutefois, comme l’a souligné Fernand Braudel,

a traite négrière n’a pas été une invention diabolique de l’Europe.

C’est bien les Arabo-musulmans qui en sont à l’origine et l’ont pratiqué en grand.

Si la Traite atlantique a duré de 1660 à 1790 environ,

les Arabo-musulmans ont razzié les peuples noirs du VIIème au XXème siècle.

Pendant près de mille ans, ils ont été les seuls à pratiquer la traite négrière.

Aussi, la stagnation démographique, les misères, la pauvreté

et les retards de développement actuels du continent noir,

ne sont pas le seul fait du commerce triangulaire,

comme bien des personnes se l’imaginent, loin de là.

De même que si des guerres tribales et de sanglantes représailles eurent lieu

tout au long des siècles, entre tribus voire entre ethnies africaines,

tout cela restait modeste à bien des égards, jusqu’à l’arrivée des « visiteurs » arabo-musulmans.

Et s’il y eut de grands mouvements abolitionnistes en Occident lors de la traite atlantique,

on ne trouve nulles traces d’initiatives équivalentes dans le monde Arabo-musulman. »

|

article entier à lire sur :

http://www.revolutionafrique.com/crime-africains/

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Pas de Commentaire »

SOMMES-NOUS EN DICTATURE ?

Posté par lemysterefurtif le 16 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

cit14

cit111

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

REGARD SUR L’ATLANTIDE

Posté par lemysterefurtif le 15 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Atlantes -  lémuriens – D’hier à aujourd’hui …

|

Publié dans REINCARNATION MYSTERE | Pas de Commentaire »

LES ENTITES QUE L’ON CROISE

Posté par lemysterefurtif le 15 juin 2017

ENTITE

|

« Dans cet article, j’aborde uniquement les entités que l’on croise,

celles qui viennent à nous et non celles que l’on appelle en faisant des séances de spiritisme.

N’importe qui peut avoir la visite d’une entité, c’est un phénomène fréquent,

il y a des personnes qui vont les sentir et d’autres qui vont ne pas en avoir conscience

malgré les différents signes détectables.

Il y a plusieurs sortes d’entités, il y a celles qui se promènent sans vous voir,

c’est comme une partie de leur conscience qui est restée accrochée au lieu,

à une scène qui s’est déroulée dans ce lieu,

l’entité peut reproduire en boucle une scène

ou alors elle continue de vivre comme si elle était vivante, mais elle ne vous voit pas,

elle n’a pas conscience de notre présence ni même d’être décédé.

On peut croiser des entités malheureuses qui ne veulent pas quitter les lieux par attachement,

souvent par ce qu’elles y ont vécu ou par ce qu’elles y sont mortes,

des entités qui ont un message à faire passer,

généralement ses entités vont vers des personnes qui ont un canal médiumnique

ou alors elles essayent de s’adresser directement aux personnes concernées.

Il y a aussi les entités qui passent simplement dans la pièce où nous nous trouvons.

Puis , il y a les entités du bas astral, ce sont les entités qui vibrent le plus bas,

les âmes pas évoluées et qui ne veulent pas évoluer,

celles qui s’attachent aux personnes faibles,

aux personnes souffrant de dépendances à l’alcool, aux drogues ,

aux personnes qui sont dans le mensonge, la colère, la haine.

Elles aiment se nourrir de ce qui est négatif.

Ce qu’il faut savoir, c’est que vous ayez affaire à une bonne ou à une mauvaise entité,

les deux vous pomperont de l’énergie et vous fatigueront,

les entités négatives vous pomperont plus d’énergies que les bienfaisantes.

Ce qui va encore plus favoriser d’énergie à une mauvaise entité est « la peur » la peur les nourris.

La première chose à faire si l’on sent la présence d’une entité est de ne pas paniquer,

n’oubliez pas que vous êtes dans la matière fait de chair et de sang

mais l’esprit, l’entité elle, n’est plus dans la matière elle n’est plus qu’énergie,

souvenez-vous aussi que vous êtes une entité incarnée

mais que vous serez également désincarnée.

Vous pouvez lui demander de partir en parlant sur un ton ferme

mais toujours avec amour et respect,

dites-lui à haute voix qu’il faut maintenant partir de l’autre côté vers la lumière

qu’ici ce n’est plus sa place .

Allumez une bougie en faveur de cette entité en récitant une prière, peu importe laquelle.

Allumez de la sauge blanche, faite la brûler dans toutes les pièces de la maison

en ouvrant bien les fenêtres, pendant que la sauge brûle touchez vos murs en récitant ceci :

cette maison est mon lieu d’habitation, ici c’est chez moi et je reprends possession de ce lieu .

Faites appel à vos anges gardiens ils vous protégeront si vous leur demandez

et mettez-vous dans une bulle de protection

(imaginez qu’autour de vous il y a une bulle qui vous protège),

Gardez à l’esprit que la chose la plus importante et de ne pas avoir peur

et de ne pas faire ressentir cette peur à l’entité.

Je récapitule, c’est simple de faire partir une entité,

1 ne pas avoir peur,

2 lui parler,

3 nettoyer la pièce,

4 se protéger avec le bulle et appeler ses anges, guides spirituelle.

Les entités qui s’accrochent sont des cas rares où il faudra faire appel à un médium

qui procédera à un nettoyage plus poussé. »

|

(Frédérique.S Eveil Tv)

|

[Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé qu’il n’y ait aucune modification de contenu

que vous fassiez référence du site www.eveil.tv

Qu’il mentionne le nom de l’auteur Frédérique.S]

|

Publié dans REINCARNATION MYSTERE | Pas de Commentaire »

NOS DROITS INALIENABLES

Posté par lemysterefurtif le 15 juin 2017

01

|

« Souviens-toi de tes droits inaliénables

• Tu as le droit d’être respecté par les autres.

• Tu as le droit d’exprimer tes émotions et tes désirs.

• Tu as le droit d’établir tes priorités.

• Tu as le droit de dire « non » sans te sentir coupable.

• Tu as le droit de profiter du service que tu as payé.

• Tu as le droit d’exprimer ton point de vue, même s’il est différent de celui des autres.

• Tu as le droit de te protéger des menaces physiques, morales et émotionnelles.

• Tu as le droit de construire ta vie selon l’idée que tu as du bonheur »

|

(auteur ?)

|

Publié dans CITATION | Pas de Commentaire »

MAGOUILLES EN POLITIQUE

Posté par lemysterefurtif le 14 juin 2017

mag

|

« Il n’est plus un mois, une semaine sans que, hébétés,

des milliers de mandataires assistent chaque fois plus incrédules au déballage médiatique

des forfaitures d’un des leurs.

Et de devoir entendre chaque fois leurs responsables de parti répéter à l’envi

qu’on ne verra plus jamais cela, que demain cela ira mieux, qu’on va légiférer…encore et encore.

C’est quoi cette race de femmes et d’hommes qui a besoin chaque fois de plus de règles,

de lois, de codes, de contrôles pour régenter leurs comportements

comme si faute de ceux-ci, ils seraient invariablement, inexorablement, fatalement

exposés à la corruption, à la tentation financière, aux errements de toute nature ?

C’est quoi cette caste où des inculpés et des condamnés abreuvent la presse

de leurs considérations sur l’éthique en politique ?

Le pouvoir corrompt dit-on. Et le pouvoir absolu corrompt absolument !

Et si c’était de ce côté-là qu’il fallait chercher le péché originel collectif,

cause de ces dévoiements individuels qui gangrènent la vie politique jusqu’à l’écœurement

et détournent chaque jour davantage les citoyens de leurs élus, aussi probes soient-ils ?

Car enfin, ces comportements de ministres, de bourgmestres, de députés, d’élus locaux…

nous les connaissons.

Ces gens autocrates, clivants, peu encombrés d’égard aux autres et à la chose publique,

fermés à la critique et la contestation, incapables d’écoute et d’empathie…

nous les rencontrons chaque jour dans nos cénacles respectifs.

Ces attitudes violentes, dures, claniques, sectaires au sein même de nos formations,

nous les savons.

Et ce ne sont pas des pages et des pages législatives sur le plafond des revenus,

sur le décumul, etc… -certes indispensables

- qui nécessairement agiront sur les comportements et sur les mentalités.

C’est vrai que la répression des comportements déviants induit sur la longueur

la norme à adopter par chacun.

Pour autant, elle questionne nullement sur le sens de l’action publique,

elle interpelle peu sur les valeurs de l’engagement,

elle ne parle bien sûr pas de la morale en politique

et elle ne dit évidemment rien de l’humilité, de la modestie, du doute, de l’exemplarité

qui devraient habiter chaque élu.

Plutôt que de réfléchir à leur survie dans le pire des cas

ou à leur maintien au pouvoir dans les meilleurs,

les formations politiques gagneraient à s’interroger sur leur raisons d’exister

et réenchanter le champ des possibles de l’action publique dans un monde

où les affaires et les intérêts financiers prennent chaque jour un peu plus le dessus

sur la légitimité de l’engagement politique, syndical et associatif. »

|

(Hervé Doyen)

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

12345...97
 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes