• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

DES PROPHETIES POUR LA FRANCE

Posté par lemysterefurtif le 26 août 2015

france

|

Les prophéties de la Fraudais de Marie Julie Jahenny

ont été écrites à la fin du XIXe siècle 

et semblent bien se réaliser sous nos yeux !

Doit-on dire : effrayant ?

Doit-on dire :  peut-on encore faire quelque chose  pour éviter ça ?

Pauvre France et pauvre français !

|

 » Pour elle, l’Eglise doit connaître 3 étapes :

L’Eglise militante, celle qui prêche la foi, comme Jésus l’a fait pendant sa vie publique.

L’Eglise souffrante, celle qui va subir la passion, et mourir comme le Christ sur la Croix.

Mais avant la fin du monde, elle ressuscitera, ce sera l’Eglise triomphante.

|

Elle voit la France d’une laideur épouvantable.

Cette société secrète qui l’a séduite, l’a souillée, lui a demandé de persécuter Dieu,

va de plus en plus se réjouir mais elle touchera au terme de son espérance.

Elle sera ensuite réduite en poussière.

Tout ce qu’il y a dedans ne vaut rien.

Il n’y faut fonder aucun espoir.

C’est le déluge de l’iniquité !

Les familles qui voudront se protéger de cette souillure devront fuir,

comme la Vierge dut fuir en Egypte.

Et pour la France, l’Egypte sera la Bretagne.

Cette province sera comme séparée de la France,

alors que celle-ci s’appellera le champ des tombeaux.

Elle deviendra un jour puissante. Ce sera une terre de grâce et de privilèges.

|

Dans la salle de l’enfer (le parlement) on travaille à tous les métiers.

Il y en a de toutes races, de toutes manières (honteuses).

Ils attendent l’heure où le mal sera à son comble,

l’heure où les justes seront chassés de leur emploi ;

l’heure où la foi ne sera apparemment que faiblesse dégénérée ;

l’heure où le peuple ne sera gouverné que par des hommes qui, par leur vie abominable,

auront pratiquement renié le Sauveur.

Ils ont déjà la corde en main, ceux qui vont conduire des milliers de Français

à la mort la plus affreuse.

La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers

qui écoutent si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner.

Et elle va sonner le jour où elle entrera dans son déclin.

D’abord en France, puis ailleurs.

.

Aujourd’hui, n’attendez rien de celui qui règne comme roi.

Sa pensée est accordée à la pensée des autres,

sa parole à leur parole, sa volonté à leur volonté.

Sa puissance et ses pouvoirs ne sont pas plus que ceux de celui qui est le dernier.

Dans la tempête, sa voix criera aussi fort que les autres, contre tout ce que Dieu a établi.

Il n’y a pas de fermeté en lui. Ils l’ont mené, ils l’ont dirigé.

Voilà le portrait de cet homme : C’est un poteau de boue.

Ses hommes en profiteront pour appesantir de fardeaux le peuple.

Ce sera la ruine pour beaucoup de famille.

 Les ouvriers, dont l’emploi fournissait une occupation qui les empêchait d’être oisifs,

n’auront plus de travail.

Et cela sera volontairement organisé par ceux qui dirigent le pays.

Les tribunaux de justice seront changés en tribunaux d’injustice.

Les juges chrétiens seront remplacés.

En chaque lieu de France, le peuple devra se soumettre à des surveillants

ou subir l’emprisonnement et finir sa vie sous les armes tranchantes.

En plusieurs endroits, Satan sera publiquement invoqué.

Les gardiens de la paix traditionnels ne pourront plus circuler dans les villes.

Ce sera le signal du pillage, d’une guerre civile terrible.

De nombreuses personnes ne travaillant pas,

n’attendent que le signal de la subversion dans les banlieues.

Pendant ce temps, l’Eglise aura été privé de son chef,

les cloches ne sonneront plus, mais seront changés en instrument infernal,

les croix (même celles des cimetières), les statues de saints seront brisées,

les maisons religieuses ne seront plus protégées.

Chacun aura permission d’y faire ce qu’il voudra.

Une loi périlleuse donnera la liberté de laisser sortir les scélérats

maintenus jusque là en captivité.

Et il ne sera plus possible de renvoyer ces étrangers

qui mélangeront la poussière de leurs royaumes à la terre de la France.

Ils auront l’orgueilleuse ambition d’arracher les restes des trésors,

l’honneur et la dignité de la France.

.

Une religion d’état sera mise en place.

Les ennemis qui s’assemblent dans les loges sentent le moment approcher.

D’autres esprits infâmes, qui veulent à nouveau crucifier Jésus,

attendent le règne d’un nouveau Messie pour les rendre heureux.

Ils imposeront un livre de paroles de l’abîme.

C’est par eux que la jeunesse finira d’oublier son créateur.

Plus aucun jeune enfant ne pourra être instruit à la véritable foi chrétienne.

On les obligera à accepter des baptêmes sataniques

et on leur donnera des prénoms de malheureux ensevelis dans l’abîme.

La jeunesse sera pervertie et détournée de la foi dans des écoles conçues pour les perdre

et les rallier à leur infâme victoire.

Aucune réclamation ne sera permise aux parents

qui devront laisser leurs enfants se faire empoisonner par des doctrines infectes.

Leurs cœurs seront flétris avant que leur corolle innocente ait pu s’ouvrir.

Ils seront gâtés, et bientôt, tomberont dans une putréfaction dont l’odeur sera insupportable.

Des émissaires passeront dans les maisons, faire signer l’abjuration ou ce sera la mort.

Ils diront aux chrétiens « voilà la croix, signez de votre sang que vous êtes de notre parti,

reniez votre foi et votre baptême chrétien. »

Et les gens signeront leur adhésion au prince de ce monde, Satan.

Malheureusement, de nombreux religieux ne désapprouveront pas les lois du gouvernement,

pour pouvoir encore exister à la tête de leurs fidèles.

Ce sera la grande trahison du clergé français malgré l’appel du pape.

Il lui sera demandé de laisser une plus grande liberté aux gens.

Le pape devra faire face à leur insoumission et à leur désobéissance.

Ils essayeront de briser l’unité qui existait entre lui et les prêtres.

De nombreux « dits chrétiens », pour se soustraire aux menaces de mort,

entreront avec empressement dans cette religion coupable,

semblable à celle de Mahomet.

C’est ainsi que de nombreux religieux ne lutteront pas pour le futur Roi.

|

Les attaques contre les chrétiens :

Ils viseront les tabernacles, les croix, les statues, l’eucharistie,

les cérémonies dans les églises.

On ne pourra entendre les voix des fidèles

parmi celles très nombreuses des impies et francs-maçons.

Ceux-là s’attaqueront à tous les pontifes du passé,

ce sera leur joie au milieu de la grande crise.

« Nous jurons de toute nos forces de renverser l’Eglise entière,

de détrôner tous ceux qui, chaque matin célèbrent la messe »

Les églises serviront de refuge aux animaux, de salles de plaisir,

de théâtre de danses infernales, de lieux d’immolations d’animaux mais aussi de chrétiens.

L’un des pires ennemis des chrétiens y est décrit :

Yeux féroces, longue barbe, mine vilaine, teint pâle et jaune, pas très gros mais grand.

Les prêtres seront poursuivis comme on poursuit d’infâmes criminels.

Certains trouveront refuge grâce à des âmes charitables.

D’autres seront enfermés dans de vastes maisons.

On les laissera liés, mourir de faim, de soif, de nudité avant de leur trancher la tête

grâce à un instrument qui a déjà existé. 

Et le peuple sera réduit à des lois qui les enchaîneront.

L’ouvrier qui gagne sa vie à la sueur de son front, se trouvera soumis et réduit.

Il n’aura rien, pas même le nécessaire.

S’il mendie un emploi pour rassasier sa faim,

l’emploi sera tel que beaucoup préféreront mourir plutôt que s’y soumettre.

|

La France sera la première renversée dans le mal :

Vers cette époque, avant même la première crise de la fille aînée de l’Eglise,

le peuple anglais sera trahi.

A la descente du trône de sa reine, les choses ne se feront pas comme le Seigneur l’exige.

Puis la mort viendra frapper celui qui gouvernera.

Et sa terre sera divisée en 4 parties.

L’Orient verra ses peuples se soulever.

A Jérusalem, une lutte sanglante y sera déclarée, un peu du côté du roi de Perse.

|

Mais c’est la France qui sera la première meurtrie et persécutée.

Elle aussi, à un moment donné, elle sera divisée en deux.

Ceux qui seront nouvellement entrés vont résider à Paris ;

l’autre partie sera donnée, comme commencement de conquête,

à celui dont le nom sortira bientôt pour être proclamé roi des français.

Ce sera lors de cette division que la France entrera dans les coupables desseins de ses ennemis

par l’apostasie et la violence complète.

Ce seront jusqu’aux lois les plus faibles qui seront dénaturées.

La France presqu’entière sera devenue mahomète et sans religion.

Il ne restera debout, aucune maison religieuse.

L’Eglise va souffrir dans le monde entier, des persécutions

telles que l’enfer n’en aura jamais inventé de plus cruelles.

La terre deviendra un déluge de sang chrétien.

En des mois froids, Il y aura de nombreux massacres à Lyon et dans le midi.

A Paris, le dernier sang qui y coulera sera celui de l’homme,

que le ciel maudit à cause de ses crimes.

Le feu du ciel tombera sur cette salle de l’enfer  qui fabrique les mauvaises lois.

A sa place, sera comme une immense carrière, de laquelle jusqu’à la fin du monde,

on ne pourra s’approcher sans un frémissement d’horreur.

Envahie par des peuples étrangers sans cœur et sans pitié, dont le peuple de Perse,

la France aura porté un coup mortel à ses enfants.

Elle aura tout donné à ses ennemis.

Ne lui restant plus que la douleur, l’aveuglement et les larmes.

Même son nom ne sera plus prononcé.

Ses grandes fortunes se seront écroulées.

Elle périrait entièrement s’il n’y avait la Bretagne et une partie de la Vendée.

Mais même celles-là seront traversées par ses barbares,

mêlés à celui de beaucoup d’étrangers qui seront entrés en France

pour s’unir à ceux qui dévastent tout, et répandent la ruine la plus complète.

|

Une mortalité innombrable passera sur la France due aussi à des maladies inconnues.

Le peuple français ne pourra même plus regretter d’avoir livré son pays à l’emprise barbare,

car il aura presque disparu dans les décombres.

Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple, sera d’une immensité inconcevable.

Les étrangers seront maîtres en France.

Il y aura liberté sur tout. Il n’y aura plus de captifs retenus pour crimes.

|

Heureux ceux qui en ces temps là auront pu garder la foi et assez de fermeté

pour plutôt mourir que de perdre leur baptême.

Ah, si le monde pouvait épargner au moins l’innocence des enfants !

Qu’il laisse la vie aux anges de la terre,

afin qu’ils puissent attirer sur le monde la miséricorde divine.

|

 

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes