• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

VOILE TCHADOR ISLAM ET OCCIDENT

Posté par lemysterefurtif le 28 août 2015

6660

slave = esclave

halal = permis par l’islam

haram = interdit par l’islam

|

Les dessous du foulard …

foulard qui a amené le voile qui a amené le tchador qui a amené ….

Un jour, au bon moment,  ils ont commencé à vouloir imposer le foulard,

tissu sans gravité qu’ils ont dit, juste reflet d’une religion  d’amour et de paix …

le gouvernement a laissé faire …

Le peuple bien pensant,  qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez,

a dit « liberté égalité fraternité » et a laissé faire.

*

Une fois obtenu le foulard,  ils ont commencé à vouloir imposer  le voile,

habit sans gravité qu’ils ont dit, juste reflet d’une religion d’amour et de paix …

Le gouvernement a laissé faire …

Le peuple bien pensant qui commençait à voir le bout de son nez

et à regarder ce qui se passait à l’étranger,

s’est mis à rechigner mais a finalement accepté, bien obligé.

*

Une fois obtenu le voile, ils ont commencé à vouloir imposer  le tchador,

habit sans gravité qu’ils ont dit, juste  reflet d’une religion d’amour et de paix …

Le gouvernement s’est alors rappelé du mot de « laïcité » mais n’a pas voulu s’affirmer,

(faut pas fâcher un certain électorat et un certain protectorat !)

Le peuple bien pensant a commencé  alors à tiquer, à couiner, à rechigner …

les tchador tchadri et tutti quanti ne représentaient pas des valeurs de liberté pour la femme.

*

Donc,  c’est l’histoire d’un bout de tissu  qu’on nous a dit religieux et obligatoire

pour les femmes …

qui a amené un bout de tissu plus grand qu’on nous a dit religieux et obligatoire

pour les femmes …

qui a amené  l’habit d’enfermement qu’on nous a dit religieux et obligatoire

pour les femmes …

*

Ou

comment on a commencé à enfermer la tête « libre » d’une femme

pour arriver  à l’enfermer complètement dans un carcan vestimentaire …

où sa seule liberté c’est d’être soumise à l’homme,

d’en être son esclave, sa chose sexuelle et sa pondeuse attitrée.

|

Risible histoire sans importance ?

Non,  dramatique histoire quand on voit la trame qui se cache derrière ce bout de tissu !

Dramatique aussi,  quand on sait le combat, en pays musulmans,

que mène des femmes et des filles de courage

(aidées par certains hommes de courage !)

pour retrouver le droit à leur liberté de vie,

leur liberté de mouvement,

leur liberté de paroles,

leur liberté de reléguer aux oubliettes ces oripeaux sclérosant et avilissants

qui ne sont pas,  au final,  le signe d’allégeance à Dieu

mais bien le signe de soumission à l’homme.

Ne sont-ils pas en effet  l’uniforme obligatoire des islamistes aujourd’hui ?

Islamistes d’amour et de paix ?

*

Serait-ce donc  l’histoire du foulard  qui a amené le voile qui a amené le tchador

qui a amené les islamistes ?

Ou, serait-ce les islamistes qui ont amené d’abord la revendication du foulard

puis celle du voile puis celle du tchador …

puis celles des revendications identitaires,

puis celles du retrait de la communauté civile et etc … ?

|

0666

 |

Une réflexion  de Waleed al Husseini :

« En Occident, les musulmans exploitent l’Islam pour des raisons politiques.

Les questions d’actualité,

relatives entre autres au foulard, au voile et la burqa en attestent.

Rien dans le Coran n’exige le port de ces écharpes,

mais les musulmans l’utilisent pour prouver leur existence

et pour imposer une identité commune et reconnaissable à toute la communauté.

Cette revendication vestimentaire permet par ailleurs aux organisations extrémistes

de combattre le libéralisme des athées et les mouvements progressistes.

En imposant le voile,

ils veulent distinguer les femmes musulmanes des femmes européennes,

impies par définition,

et prouver que toute l’identité de ces femmes réside dans l’islam,

que leur identité c’est l’islam.

C’est évidemment un non-sens : l’être ne se définit pas par sa religion.

Le foulard devient ainsi un symbole

grâce auquel ils ambitionnent d’imposer l’islam dans les pays qui les accueillent

en exigeant d’eux des droits, à leurs conditions.

Mais le laxisme occidental pose problème.

L’Occident, qui compte des millions de musulmans venus d’ailleurs

et leur accorde la citoyenneté,

tolère que certains de ces derniers vivent dans des ghettos

et réclament le respect de leurs propres règles,

avant même de s’intégrer et de respecter les lois de leur pays d’accueil.

L’exemple des musulmans en Grande-Bretagne est flagrant.

Ils veulent combattre les impies,

imposer les règles du ramadan,

prohiber la vente et la consommation d’alcool,

interdire aux chrétiens autochtones de manger en public pendant le mois de jeûne,

instaurer la charia et décréter le djihad à Hyde Park! »

(Walleed al Husseini)

|

 

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes