• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

OU SONT LES FEMMES DANS CES MIGRATIONS ?

Posté par lemysterefurtif le 9 septembre 2015

99 999

|

Parce que je dis aussi :  mais où sont les femmes et les enfants dans ces bateaux de migrants

qui disent fuir leur pays en guerre ?

Ne serait-il pas plus normal d’y voir une majorité de femmes,

d’enfants et de personnes âgées ?

L’honneur ne commande-t-il pas de les protéger eux d’abord ?

Est-ce que ce ne sont pas eux les plus fragiles, les plus démunis ?

Pourquoi donc des hommes, en pleine force de l’âge au demeurant,

s’enfuient-ils comme ça en laissant derrière eux les femmes et les enfants

se dépêtrer avec les horreurs de la guerre ?

|

migrants-la-question-interdite

Article  de christian Balboa  :

|

« Depuis que la crise des migrants se fait plus aigüe,

j’ai regardé plusieurs débats sur ce problème terrible qui se pose à l’Europe.

Comme moi, je suppose que vous êtes écartelés entre le désir de porter secours

à tous ces malheureux

et la peur de voir déferler des vagues successives encouragées par l’hospitalité de l’Europe.

Dans ces différents débats, hier encore sur le plateau de C dans l’Air,

on évoque souvent le fait qu’il faudrait trier parmi tous ces migrants,

ceux qui relèvent du droit d’asile et ceux dont la motivation est purement économique.

Ce tri n’est assurément pas le plus facile !

J’ai longuement hésité à écrire cet article tant le problème est délicat

et que la sécurité et même la vie de tant d’hommes sont en jeu.

Mais, je me pose une question qu’aucun journaliste, aucun « expert » ne pose jamais …

Une question peut-être bien tabou qui est la suivante :

« Dans cette migration de masse, où sont les femmes et les enfants ? »

|

La majorité des médias nous fait la leçon et nous presse,

au nom des idéaux de l’Europe,

d’accueillir tous ces malheureux qui demandent l’asile.

On nous assure que ces gens fuient tous la guerre, les massacres,

les exactions de l’Etat islamique.

Admettons ! Mais alors des questions gênantes se posent :

Pourquoi n’y a-t-il pratiquement que des hommes ?

Pourquoi ne voit-on pas de familles ?

Les femmes et les enfants sont-ils abandonnés par les hommes sur place,

dans des pays en guerre ?

Les passeurs sélectionnent-ils uniquement les hommes à bord des embarcations ?

Les femmes et les enfants sont-ils censés venir rejoindre les hommes plus tard ?

Pour aller au bout de mes interrogations,

j’ai relancé une recherche sur Google avec le mot-clef “exode 1940“.

Voici un extrait de la planche d’images que j’ai obtenue :

exode-1940

Les images se passent de commentaires et montrent clairement des familles entières

fuir l’avancée des chars allemands.

On semble voir même une majorité de femmes,

beaucoup d’hommes étant prisonniers ou non encore démobilisés.

|

Un lecteur qui conteste la pertinence de la comparaison avec l’exode de 1940,

me conseille avec juste raison de comparer plutôt avec les boat people du Vietnam.

J’ai donc relancé une recherche sur Google images avec le mot clef « boat people vietnam »,

ce qui donne le résultat suivants :

boat-people-vietnam

Là encore, ce sont bien des familles qui surchargent ces embarcations …

Je suis bien conscient que l’analyse précédente n’a rien de scientifique.

Elle a été confirmée sur TV Libertés, qui été rapporté qu’à Calais,

sur les 4 000 migrants en attente de passer en Angleterre, on ne comptait que 300 familles !

J’attends donc que des journalistes et des experts en immigration nous expliquent les raisons

de cette absence de femmes et d’enfants.

En attendant d’être démenti, on pourrait être conduit à penser qu’une partie importante

de ces migrants ne relève pas du droit d’asile …

Je ne manquerai pas, le cas échéant, de compléter cet article avec les arguments

qui contrediraient cette analyse simpliste.

(Christian Balboa)

|

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes