• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

GUERRE CIVILE EN FRANCE ?

Posté par lemysterefurtif le 23 octobre 2016

guerre

|

« La réalité de cette guerre civile ethnique qui se prépare

est confirmée par la forte hausse des policiers blessés en mission,

dont aucune statistique officielle ne fournit l’origine des auteurs, pourtant parfaitement connue :

544 policiers blessées en moyenne par mois.

Au premier trimestre 2016, 3267 policiers et gendarmes ont été blessés en opération

(+14% par rapport à 2015). En 2015, 6.854 gendarmes ont été victimes d’agressions physiques ou

verbales. Et 5736 policiers ont été blessés en service.

Sans parler des pompiers… Depuis dix ans, la progression est constante.

*

On assiste à deux mouvements parallèles :

augmentation des populations immigrées

qui fournissent presque 100% des délinquants violents et baisse de la réponse pénale.

Invasion territoriale intérieure

En Europe, il n’y a qu’en France …  où ce genre de faits atteint une telle intensité.

Mais les autres pays voisins connaîtront la même situation dans peu de temps,

si rien ne change, si le déversement migratoire à majorité musulmane continue

–ce qui est la vraie clé du problème.

*

Les auteurs des agressions, des bandes organisées de voyous cagoulés,

visent à protéger et à marquer leur territoire,

dans ces zones de plus en plus en plus nombreuses où le droit français,

la fameuse ”République” comme les Français de souche ont disparu.

Ils voulaient aussi interdire à la police de pénétrer dans des quartiers

où le trafic de drogue (notamment le cannabis marocain) atteint une dimension considérable.

*

On parle de « zones de non droit » ; certes, mais ce sont aussi des zones envahies,

portions du territoire national occupées par l’immigration extra-européenne

à majorité musulmane.

Y prospèrent en parfait parallélisme la délinquance et la radicalisation islamique,

sous direction salafiste. Ces zones gagnent chaque année du terrain,

dans les banlieues, les villes et, demain peut-être dans les terres rurales.

La France est rongée de l’intérieur, avec la complicité de l’État,

qui s’ingénie à imposer des ”migrants” –clandestins illégaux mais entretenus

– dans les petites communes, derniers refuges des Français de souche.

Cette évidence est à a fois connue de tous et dissimulée par les discours de l’idéologie d’État.

*

Pourtant, dans son hallucinant livre–entretien de confidences narcissique à deux journalistes du

Monde (Un président ne devrait pas dire ça…, Stock),

François Hollande confirme avec cynisme

cette évidence niée par ailleurs par les politiciens de gauche ou de droite :

« la partition » de la France, en deux populations hostiles, « est en train de se produire ».

Mais il s’en moque complètement.

*

L’apathie (provisoire ?) des Français et des Européens

Les attentats islamiques récents, les plus meurtriers, inouïs dans l’histoire de notre pays,

et dans celle de nos voisins, signes évidents d’agression guerrière sur notre sol,

n’ont pas donné lieu à des réactions populaires autres que des bougies et des larmes.

Ce fait sociologique hallucinant semble témoigner d’une émasculation mentale des Français

de souche, comme des autres Européens de l’Ouest, unique dans l’histoire et dans le monde.

Cependant des signes subliminaux indiquent que les mentalités changent.

Les services de renseignement sont néanmoins très inquiets

de l’éclatement possible d’une guerre civile ethnique en France

– sur fond d’islam revendicatif et de révolte des autochtones

contre la cohabitation imposée et invivable avec les populations immigrées.

*

Leur principal souci est de repérer les ”extrémistes” français qui pourraient se rebeller

et passer aux actes en ripostant aux attaques constantes de ceux

qu’ils désignent comme l’ennemi intérieur.

Ils redoutent ce phénomène nouveau : l’armement clandestin des Français de souche.

L’État réfléchit aussi à la possibilité de désarmer les chasseurs.

C’est plus important pour lui que la confiscation des arsenaux de guerre

qui pullulent dans toutes les banlieues.

Et qui serviront un jour prochain, celui de l’embrasement de la guerre civile.


Une vérité interdite et explosive

Les auteurs des agressions contre la police, les pompiers,

les fauteurs de troubles graves à l’école etc. ne sont jamais désignés clairement

par leur origine dans les médias ni chez les responsables politiques, même de droite.

Ce déni de réalité empêche de résoudre le problème.

Or tout le monde sait que l’origine des auteurs des agressions constantes,

des émeutes, des trafics, de l’ensemble de la criminalité subversive

qui pourrit la vie des Français est à plus de 90% immigrée extra–européenne.

Mais une lâcheté collective (politique et médiatique) empêche de mettre la question sur la table.

Rien n’est plus explosif qu’une vérité interdite.

Les préparatifs de la guerre civile

La police, la gendarmerie, les pompiers, tous les symboles de la nation française sont visés.

Même l’école n’échappe pas à la montée d’une violence volontaire,

dirigée contre des jeunes d’origine française et européenne (filles aussi, très ciblées)

ou contre les enseignants… pourtant majoritairement à gauche et ”antiracistes” !

Pas un jour sans des affrontements et agressions, voire des émeutes,

dans les établissements scolaires publics, avec toujours les mêmes auteurs.

Il s’agit d’une stratégie de provocation et de conquête,

recommandée par les autorités musulmanes radicales,

une stratégie de la tension devant déboucher sur une vraie guerre civile ethnique.

L’objectif est la défaite d’un État français dépassé, paralysé,

mais aussi complice, collaborateur et victime de noyautages et d’entrisme.

Le fantôme de Vichy ressurgit. … »

|

Article complet à lire sur :

http://breizatao.com/2016/10/22/la-guerre-civile-ethnique-se-prepare-guillaume-faye/

|

 

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes