• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

LES FARCES DE MADAME OLI GACHIS

Posté par lemysterefurtif le 19 mai 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Philippe Alexandre Jandrok

|  

LES FARCES DE  MADAME OLI GACHIS

« Faites-vous cette réflexion en pareil moment de désespoir,

car il est un accablement plus profond que les autres qui mine la population

de notre belle nation arc en ciel.

Chacun s’était fait une idée de la perfection de la République française,

désormais déchue, jetée tel un papier froissé dans l’abysse d’un puits sans fond.

Nous n’avons pas su observer la nature en croyant que la République était éternelle,

mais sur l’horloge passent les heures, dans les forêts, les feuilles des arbres tombent,

et le cœur des hommes est nourri de battements au rythme troublé… parfois.

J’ai donné mon cœur à la France, mon père a donné sa vie comme les membres de ma famille

frémissant d’amour pour la patrie.

Je ne sais plus quoi dire face aux lois de l’hypocrisie du monde,

face au discours du Premier ministre qui au lieu de s’occuper du plus important,

s’occupe déjà du Code du travail qu’il faut absolument détruire.

Le plan d’Oli Gâchis pour la France est simple : Ruiner !

Ruiner les petites et moyennes entreprises,

détruire l’innovation en France,

faire fuir nos cerveaux à l’étranger,

racheter les entreprises en faillite par de grands groupes industriels,

donner l’impossible espoir aux employés de les garder,

les licencier totalement et les remplacer par des machines, comme Amazon,

de sorte qu’il n’y ait aucune charge à payer sur les machines,

contrairement aux employés qui coutent trop cher.

L’état veut augmenter la redevance et les impôts pour les citoyens,

mais les taxes sur les machines qui remplaceront les hommes, jamais, sinon, à qui bon ?

En France, les chaines industrielles et robotisées vont se développer à l’extrême du possible,

les temps modernes sont bien là,

les migrants serviront de main d’œuvre à Bakou pour le gros œuvre,

des pelletées de terre et de pierres pour les grands hangars et les usines,

et pour la technologie, un, peut-être deux ingénieurs feront l’affaire dans des complexes aseptisés.

La misère va posséder notre pays

pendant que les traitres à la nation le vendent aux consortiums étrangers,

ils le détruisent sans risquer de souffrir eux-mêmes.

Les millions du président qu’il a gagné chez Rothschild

lui offrent la possibilité de se désintéresser totalement du sort des Français,

il a déjà son paradis privé, réservé en Nouvelle-Zélande ou ailleurs, peu importe,

peut-être a-t-il acheté l’Ile de Lesbos pour ses plaisirs secrets, là où l’on s’enfile en douce, qui sait ?

Vous avez eu peur de Le Pen, parce qu’ils ont fait naitre la peur en vous,

mais le fascisme, le vrai fascisme, c’est celui que nous vivrons avec Macron.

Ils ont assassiné l’Europe comme ils ont assassiné Jaurès,

et pour l’achever, ils ont créé le flux migratoire,

les traitres de gouvernants nous annoncent que nous aurons besoin de 50 millions de migrants,

mais pourquoi faire, nous avons déjà 10 millions de chômeurs ?

La logique aurait voulu donner du travail aux chômeurs

pour combler les déficits de l’emploi en France,

mais non, ce n’est surtout pas ce qu’ils veulent,

ils n’ont pas de pitié, ne font pas de charité, ils épuisent les humains

et les jettent comme des chiffons sales et usés pour en prendre des neufs

et les laisser crever comme les précédents, c’est la valse de l’humanité sans dignité.

Nous connaissons les traitements réservés aux ouvriers dans les pays du Golf,

ce sera le même régime en Europe égalitaire, le même régime pour tous.

Et les Syndicats peuvent manifester, cela ne changera rien à leurs intentions indélicates.

Où est le Tribun, où est Mélenchon, on ne l’entend plus, il a rabaissé son caquet,

il devrait battre le pavé, haranguer les foules, soulever le pays ;

et M.Asselineau, où est-il, je ne le vois plus, où est passée sa pugnacité, et Poutou et Artaud ?

Tout cela n’était donc qu’une farce pour exciter les moineaux ?

À force de chercher des maîtres, les hommes devraient se prendre en main

et assumer leur destin au lieu d’attendre que Macron constitue son gouvernement

de crapules patentées.

Cette manigance dont nous avons été victimes avec cette élection est si prégnante,

que chacun éprouve une terrible amertume dans cette bouche qui crie à laide,

et ce plan organisé de longue date par cette oligarchie invisible,

et par cette « French-American Foundation » qui impose son contrôle de la France

par cette amie Rick, dictatoriale, la gouvernance des nouveaux nazis panaméricains.

Encore un discours « complotiste », diront les traitres, l’Europe a été fait par les Français.

Faut-il être naïf au point de croire tous les mensonges des serpents à sornettes ?

Le 19 septembre 2000, un journaliste du Daily Telegraph, Ambrose Evans-Pritchard

publiait un article inspiré d’un document déclassifié du gouvernement américain :

« l’Amérique travaillait avec acharnement à pousser la Grande-Bretagne

à s’intégrer à un État européen.

Un mémorandum daté du 26 juillet 1950, donne des instructions pour une campagne

visant à promouvoir un véritable parlement européen.

Il est signé du Général William J. Donovan, chef du bureau américain des services stratégiques

en temps de guerre (OSS) l’ancêtre de la CIA. … « 

|

(texte entier sur Facebook  : Philippe Alexandre Jandrok)

|

Laisser un commentaire

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes