• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

REGARDER LA MISERE

Posté par lemysterefurtif le 30 janvier 2019

MISER

|

« Lorsque vous observez ces pauvres femmes qui portent leurs lourdes charges au marché,

ou que vous regardez les petits paysans jouer dans la boue en n’ayant guère d’autre jouet qu’elle,

en voyant ces enfants qui n’auront pas l’éducation dont vous bénéficiez,

qui n’ont pas de vraie maison, qui sont sales, mal vêtus, mal nourris

– lorsque vous observez tout cela, quelle est votre réaction ?

Il est très important de découvrir vous-même quelle réaction vous avez.

Je vais vous dire ce que fut la mienne.

Ces enfants n’ont pas d’endroit convenable où dormir ;

le père et la mère sont occupés toute la journée, sans un jour de vacances ;

les enfants ignorent ce que c’est d’être aimés, choyés ;

jamais leurs parents ne s’assoient auprès d’eux pour leur raconter des histoires

qui disent la beauté de la terre et des cieux.

Comment qualifier une société qui a créé une telle situation

– où certains sont immensément riches et ont tout ce qu’ils peuvent désirer,

alors qu’en même temps des garçons et des filles sont démunis de tout ?

Comment qualifier une telle société, et comment est-elle née ?

Vous pouvez révolutionner tout le pays, casser les schémas de cette société,

mais l’acte même par lequel on les brise en suscite de nouveaux,

qui sont identiques sous des dehors différents

– les commissaires du peuple avec leur résidence privée à la campagne,

les privilèges, les uniformes,

et ainsi de suite, cela n’en finit jamais.

C’est ce qui s’est produit après chaque révolution – française, russe et chinoise.

Est-il possible de créer une société dans laquelle cessent d’exister toute cette corruption

et toute cette misère ?

Cette société ne pourra voir le jour que lorsque vous et moi en tant qu’individus

nous arracherons à toute emprise collective,

lorsque nous nous libérerons de toute ambition et que nous saurons ce qu’aimer veut dire.

Voilà quelle fut alors ma réaction, jaillie tout entière en un éclair. »

|

(Jiddu Krishnamurti)

|

 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes