• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

L’ENFANT CHOISIT SES PARENTS

Posté par lemysterefurtif le 18 février 2016

choixparent

|

« Plusieurs traditions spirituelles enseignent que l’âme de l’enfant choisit ses parents.

Vous vous demandez peut être ce qu’il en est

ou vous vous dites que si vous aviez pu choisir vos parents,

vous n’auriez certainement pas choisi les vôtres !

En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel

comme quand on choisit quelque chose sur un catalogue

mais d’une sorte d’attraction électro magnétique.

Cette attraction se fait à partir des vibrations,

des émanations émises par les futurs parents

et les liens karmiques peuvent jouer un rôle important.

Ces liens karmiques nous amènent à retrouver les êtres

avec qui nous pouvons avoir des conflits à pacifier

ou avec qui nous avons eu une forte relation d’amour pour continuer à nous accompagner,

nous soutenir ou accomplir quelque chose ensemble.

L’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités

et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.

Souvent, l’âme de l’enfant choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer

et /ou stimuler chez ses parents et son entourage,

par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel.

Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler,

développer ou transcender un aspect de nous même.

Si un proche nous fait vivre l’abandon par exemple,

peut être que nous avons besoin de développer notre autonomie.

Ainsi ce que nous jugeons chez nos parents,

c’est ce que l’âme a choisi de venir rencontrer et guérir en nous.

Cela a l’avantage de permettre une meilleure compréhension de la blessure

et des prises de conscience nécessaires à notre évolution.

Quand un être s’affranchit d’une blessure karmique,

il contribue à la libération de toute sa lignée familiale.

Ainsi l’âme est attirée par des parents et par une lignée familiale

avec des charges et des potentiels aptes à permettre son déploiement malgré les apparences.

L’âme de l’enfant vous « choisit » donc autant pour vos qualités et vos forces

que pour vos ombres et vos faiblesses.

Ainsi, à défaut d’être de parfaits parents, vous serez les parents parfaits

c’est à dire les plus appropriés pour votre enfant.

Cette prise de conscience peut soulager bien des peurs et des culpabilités !

Certaines âmes choisissent également des parents

dont elles savent qu’elles pourront les aider à évoluer.

C’est d’ailleurs de plus en plus le cas actuellement. »

|

(Sophie Guedj Metthey)

|

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

CE VOILE QUI NOUS INSULTE

Posté par lemysterefurtif le 16 février 2016

tchador

|

« Je sais que la condition féminine laisse à désirer partout dans le monde

et plus encore dans les pays soumis aux lois scélérates et totalitaires de l’islam.

Des femmes se battent pour ôter le carcan des religions et le poids des traditions.

Là où j’ai mal à mon âme et me sens blessé dans mon humanité

est de voir des femmes musulmanes en France qui jouissent d’un espace de liberté

qui fait rêver leurs coreligionnaires féminines dans le monde musulman

en butte à l’injustice, l’oppression, le viol, la lapidation, l’analphabétisme,

la répudiation, afficher leur état de soumission et d’inféodation à l’homme

au nom de la liberté sans en connaître ni le sens ni la symbolique.

Savent-elles qu’en employant ce mot elles commettent un outrage moral à toutes ces femmes

et tous ces hommes qui ont donné leur vie pour que la femme ne soit plus

une majeure incapable et ne continuent pus à vivre dans l’ombre d’un homme ?

La liberté est celle de faire de la femme l’égale de l’homme.

De quelle liberté parlent-elles de celles où l’on agit sans contrainte morale et idéologique

ou celle d’un oiseau en cage contre son gré

ou de celle qui incite la femme à voiler sa honte de sa féminité ?

Est-ce que les femmes non-voilées sont-elles indécente et impudiques

et ont-elles moins le sens de la dignité humaine

que les femmes voilées ou couvertes de leur linceul ?

La dignité humaine est avant tout de ne pas subir les contraintes des lois des hommes

érigés en dogmes religieux ?

La vraie liberté est de révolter contre la main mise de l’homme sur leur vie.

De réduire le gouffre qui les sépare de leurs hommes

en cessant d’être des ventres porteurs et des champs de labour sexuel.

Quelle image renvoie-t-elle à la femme musulmane vivant sous le régime de la charia

et qui aimerait tant sortir de son bagne pour vivre son humanité et féminité en Occident ?

C’est trop facile d’affirmer sa liberté quand on ne fait rien pour briser les barreaux

de sa prison mentale et culturelle

et non pas se mentir à soi en faisant croire que la manifestation de son état d’aliénation

est un choix libre et consenti.

Quand on est libre on a pas besoin de porter les signes extérieurs de son calvaire d’être femme

dans des milieux ouvertement machistes et liberticides.

De par le port du voile partiel ou intégral on signifie à l’autre

qu’on porte le deuil de notre espoir de s’émanciper un jour,

de changer le cours injuste de sa vie et d’être l’égale de l’homme.

Une liberté qui prive les femmes de leurs droits les plus élémentaires est-elle liberté ?

Aucune religion n’a été facteur de liberté humaine et bénéfique à la condition féminine

et de surcroît l’islam, le pire ennemi des droits humains et notamment ceux des femmes.

.La pire offense faite à ce mot est son emploi par ces femmes qui rejettent la liberté

au nom de leur liberté de vomir leur humanité.

On ne se cache pas de la vue de ses semblables

on a honte de se regarder dans leur miroir de vérité sur lequel

 se reflète notre condition d’esclave de son maître.

Si ces femmes étaient aussi libres pourquoi ont-elles si grandement besoin

de se grimer en macchabées

si ce n’était pas pour témoigner à l’homme dominateur dont sa religion l’a élevé au-dessus d’elle

pour la cantonner au rang de domestique à tout faire,

de sa résignation à son pouvoir en lui fournissant des gages

quant à leur complexe d’infériorité et leur mépris d’elle-mêmes ?

Il n’y a pas de liberté qui tienne quand on arbore des signes d’appartenance à une religion

qui fait de la femme un rebut humain.

Il n’y a pas de liberté dans le voile,

il y a l’offrande faite de sa liberté à ses maîtres et bourreaux. »

|

(Salem ben Amar)

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

VETEMENTS MONDE MUSULMAN

Posté par lemysterefurtif le 10 février 2016

999

|

« Pour tous les imposteurs islamistes qui veulent faire passer le hijab ou le niqab

comme un voile traditionnel :

voici les vêtements traditionnels des pays du « monde musulman » « 

|

(Whaleed)

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

SORTIR DE LA RUE

Posté par lemysterefurtif le 8 février 2016

SDF1

SDF

SDF2

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

LE DROIT DES FEMMES

Posté par lemysterefurtif le 3 février 2016

555|

A l’heure où les droits des femmes, si chèrement acquis,

sont doucement mis en péril dans nos sociétés,

à l’heure où la force obscure d’une immigration massive, 

qui n’a aucune considération pour le sexe féminin,

voudrait nous faire retourner en arrière,

à l’heure où nos gouvernants,  qui devraient nous protéger,

trouvent normal d’implanter dans nos pays

une idéologie qui prônent l’aliénation et l’assujettissement de la femme

et ferment les yeux sur les « incivilités » que nous,  femmes, 

subissons de plus en plus dans nos cités …

il est bon de se rappeler que notre liberté ne date pas de longtemps

et qu’il ne faudrait pas grand chose pour qu’on puisse nous la retirer.

|

Lettre de Victor Hugo :

« Monsieur,

Je m’associe du fond du cœur à votre utile manifestation.

Depuis quarante ans, je plaide la grande cause sociale à laquelle vous vous dévouez noblement.

Il est douloureux de le dire : dans la civilisation actuelle, il y a une esclave.

La loi a des euphémismes : ce que j’appelle une esclave, elle l’appelle une mineure ;

cette mineure selon la loi, cette esclave selon la réalité, c’est la femme.

L’homme a chargé inégalement les deux plateaux du Code,

dont l’équilibre importe à la conscience humaine ;

l’homme a fait verser tous les droits de son côté et tous les devoirs du côté de la femme.

De là un trouble profond. De là, la servitude de la femme.

Dans notre législation telle qu’elle est, la femme ne possède pas,

elle n’est pas en justice, elle ne vote pas, elle ne compte pas, elle n’est pas.

Il y a des citoyens, il n’y a pas de citoyennes.

C’est là un état violent : il faut qu’il cesse.

Je sais que les philosophes vont vite et que les gouvernements vont lentement ;

cela tient à ce que les philosophes sont dans l’absolu, et les gouvernements dans le relatif ;

cependant il faut que les gouvernants finissent par rejoindre les philosophes.

Quand cette jonction est faite à temps, le progrès est obtenu et les révolutions sont évitées.

Si la jonction tarde, il y a péril.

Sur beaucoup de questions à cette heure, les gouvernants sont en retard.

Voyez les hésitations de l’Assemblée à propos de la peine de mort.

En attendant, l’échafaud sévit.

Dans la question de l’éducation, comme dans la question de la répression,

dans la question de l’irrévocable qu’il faut ôter au mariage

et de l’irréparable qu’il faut ôter à la pénalité,

dans la question de l’enseignement obligatoire, gratuit et laïque,

dans la question de la femme, dans la question de l’enfant,

il est temps que les gouvernants avisent.

Il est urgent que les législateurs prennent conseil des penseurs,

que les hommes d’États, trop souvent superficiels,

tiennent compte du profond travail des écrivains,

que ceux qui font les lois obéissent à ceux qui font les mœurs.

La paix sociale est à ce prix.

Nous philosophes, nous contemplateurs de l’idéal social, ne nous lassons pas.

Continuons notre œuvre.

Étudions sous toutes ses faces, et avec une volonté croissante,

ce pathétique problème de la femme dont la solution résoudrait

presque la question sociale toute entière.

Apportons dans l’étude ce problème plus même que la justice ;

apportons-y la vénération ; apportons-y la compassion.

Quoi ! il y a un être, un être sacré, qui nous a formés de sa chair,

vivifiés de son sang, nourris de son lait, remplis de son cœur, illuminés de son âme,

et cet être souffre, et cet être saigne, pleure, languit, tremble.

Ah ! Dévouons-nous, servons-le, défendons-le, secourons-le, protégeons-le !

Baisons les pieds de notre mère !

Avant peu, n’en doutons pas, justice sera rendue et justice sera faite.

L’homme à lui seul n’est pas l’homme :

l’homme, plus la femme, plus l’enfant, cette créature une et triple constitue la vraie unité humaine.

Toute l’organisation humaine doit découler de là.

Assurer le droit de l’homme sous cette triple forme, tel doit être le but de cette providence d’en bas

que nous appelons la loi.

Redoublons de persévérance et d’efforts.

On en viendra, espérons-le, à comprendre qu’une société est mal faite

quand l’enfant est laissé sans lumière,

quand la femme est maintenue sans initiative,

quand la servitude se déguise sous le nom de tutelle,

quand la charge est d’autant plus lourde que l’épaule est plus faible :

et l’on reconnaîtra que, même au point de vue de notre égoïsme,

il est difficile de composer le bonheur de l’homme avec la souffrance de la femme. »

|

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

AIDEZ OU PAS ?

Posté par lemysterefurtif le 30 janvier 2016

The beautiful business woman at office asks of the help

|

« Question : quelle attitude avoir face à des personnes qui demandent de l’aide

mais qui sont porteuses de vibrations contraires à la Lumière?

Alors là, cher ami, je pourrais dire que la réponse est profondément différente

selon chaque personne.

Ce que je peux dire, d’une manière plus générale, c’est que, dans ces cas-là,

l’important, pour vous qui êtes dans la Vibration du Feu du Cœur,

dans la Vibration de l’Unité, en phase pré-ascensionnelle

(vous employez les mots que vous voulez mais, en tout cas, dans un état différent),

la meilleure aide c’est de ne pas retomber dans la Dualité.

Ça ne veut pas dire qu’il faut se détourner de ces personnes parce qu’il y a une raison

si elles viennent à vous, que ce soit des proches,

que ce soit dans un travail de thérapeute (pour ceux qui ont encore un rôle dans la thérapie).

Ça va être, justement, d’être capables d’aider par le Rayonnement de ce que vous êtes

et non plus par les mots, et non plus par des techniques.

Là aussi, si cela vous arrive, c’est que vous avez à mener un apprentissage par rapport à cela.

C’est très important.

Mais, encore une fois, chaque cas doit être adapté.

Mais la lignée générale c’est : attention à ne pas retomber dans l’action / réaction,

attention à ne pas perdre la Vibration.

En restant dans la Vibration et dans le Rayonnement de la Lumière,

soit vous allez aider l’autre parce qu’il accueille, lui aussi, ce que vous émanez,

soit il vous a demandé de l’aide et il va comprendre que vous ne pouvez rien lui apporter

parce qu’il refuse lui-même la Lumière, même s’il ne peut pas se l’avouer.

|

Bien sûr, vous avez des gens qui vont revendiquer la Lumière

et qui sont persuadés d’être dans la Lumière mais ils sont dans la lumière de l’ego.

Ils sont dans l’Illusion de la Lumière (si vous voulez l’appeler l’Illusion Luciférienne

ou comme vous voulez).

Ils peuvent même sentir les énergies mais ils sentent pas les Vibrations.

Ils n’ont pas le Feu du Cœur et pourtant ce sont des Frères et des Sœurs

mais ils n’ont pas encore ouvert cette qualité Vibratoire.

|

Et, rappelez-vous, vous ne savez pas à qui vous avez à faire

sauf à moins d’avoir la Vision au-delà de l’Illusion,

c’est-à-dire de pénétrer l’Essence de l’Esprit qui vous fait face.

Mais avouez que c’est très rare.

Vous avez déjà beaucoup de difficultés à vous trouver, votre propre Essence,

vous-mêmes, n’est-ce pas, parce que le mental arrive,

parce que les émotions peuvent vous envahir,

parce que vous êtes confrontés à des situations difficiles, professionnellement,

affectivement, avec des enfants, etc, etc.

Donc y’a un tas de circonstances, dans vos vies, qui sont là pour vous titiller,

pour voir si, réellement, vous allez vers la Lumière ou si vous retournez en Dualité.

Donc c’est à vous de continuer à élever vos Vibrations

et, dans ce cas-là de figure, plus vous élevez vos Vibrations,

soit l’autre va accepter l’aide de la Lumière que vous émanez,

soit il va se détourner de vous.

Et y’a pas d’autre solution, à moins de retomber en Dualité… »

|

(O M Aivanov)

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

LA POLLUTION ADMINISTRATIVE

Posté par lemysterefurtif le 28 janvier 2016

LOIA

|

« … la « pollution administrative ».

Que voulons-nous dire par cela ?

Nous voulons tout simplement vous parler de ce que vos gouvernants

mettent en place régulièrement, au travers des lois,

différentes lois destinées à gérer le pays.

Mais la gestion d’un pays passe, aussi, par la gestion d’un peuple.

La gestion d’un peuple ne peut se faire que par l’entremise de certains édits,

de certaines lois de façon à maintenir la population de ce pays dans un état de sécurité,

de tranquillité, vous dit-on,

mais nous dirions aussi de « pollution mentale ».

|

Nous allons expliquer : Lorsqu’une loi est édictée,

lorsque vos gouvernants se rassemblent pour mettre en place telle ou telle loi

pour ensuite l’appliquer sur le peuple qu’ils gouvernent,

dites-vous que cette loi, même si elle vous paraît juste,

si elle paraît être une loi de protection, une loi d’aide,

est souvent une loi de main-mise sur votre liberté

non seulement intellectuelle, liberté physique mais aussi liberté spirituelle.


Dites-vous que le gouvernement mondial craint fortement les humains

qui pensent autrement

et comprennent que la force de l’être humain vient du plus profond de son être,

du plus profond de son âme et que l’être humain est une force indicible

puisqu’elle est celle du Créateur.

Mais les lois terrestres ne sont pas uniquement dirigées vers cette limitation de la spiritualité.

Les lois que décident vos gouvernants sont aussi dirigées vers une main-mise

sur votre propre liberté physique.

Nous avons déjà parlé de cela dans d’autres messages mais nous tenons à y revenir

en particulier à travers la construction, la banalisation de satellites

qui, du haut du ciel peuvent photographier la moindre parcelle de Terre,

qui peuvent photographier la moindre parcelle de ville et même une rue.

Les lois qui autorisent la construction, la banalisation des satellites

vous sont présentées comme des progrès.

Oui, en effet, progrès technologiques mais nous dirions, aussi,

progrès et accentuation de la surveillance de l’humanité terrestre.

Bien sûr, tous ces satellites qui vous offrent des photos de la Terre,

des photos de l’univers sont importants pour la connaissance mais nous disons :

attention ! trop c’est trop !

*

Et l’humanité pourrait, un jour, se retrouver enfermée, tenue, restreinte,

dans un espace de vie qui la maintiendrait dans un enfermement

d’où il lui serait difficile et délicat de montrer sa propre force intérieure et divine.

C’est pourquoi nous vous disons, chers frères de la Terre :

ayez confiance en votre propre force intérieure !

ayez confiance en votre être divin !

Il est capable de faire face à tout ce qui vous est présenté

pour vous maintenir dans un état de surveillance et de manque de liberté.

Ne doutez pas que tout ce qui est mis sur votre chemin terrestre,

dans votre vie de chaque jour, vos téléphones portables,

les radars sur les routes, les caméras de surveillance dans les villes etc..etc..,

tout cela est fait pour limiter votre liberté de vie, votre liberté d’agir, de penser et de croire.

|

(Al Chaya)

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

DES MESSAGES DANS LES FILMS

Posté par lemysterefurtif le 22 janvier 2016

Image de prévisualisation YouTube

|

Messages ésotériques véhiculés dans les films

|

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

LE CHIEN ET L’ENFANT TRISOMIQUE

Posté par lemysterefurtif le 21 janvier 2016

Image de prévisualisation YouTube

|

Quand les animaux ont plus d’âme que les humains !

|

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

SE LIBERER DU CONDITIONNEMENT

Posté par lemysterefurtif le 15 janvier 2016

Image de prévisualisation YouTube

|

 

Publié dans EVEIL DE LA CONSCIENCE | Commentaires fermés

1...2223242526...28
 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes