• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

LETTRE A MACRON

Posté par lemysterefurtif le 22 juillet 2017

rien1rien

|

« Moi rien, je ne te salue pas.

Pour mériter mon salut, je dois être considérée comme une personne.

Comme je ne suis rien, je ne te dois rien.

Bonjour, je ne suis rien.

Je fais partie de toutes ces petites gens qui ont arrêté l’école à 16 ans.

Pourquoi, non par manque d’intelligence, par manque de sérieux dans mes études,

non parce qu’aînée d’une famille de 6 enfants avec une mère handicapée à 100%,

il fallait un revenu supplémentaire pour faire vivre la famille.

Rien à 20 ans, j’ai dû assumer la pitance de ma mère et de ses 3 dernières filles.

Comme je ne suis rien, j’ai commencé à travailler,

des emplois qui ne demandaient pas de qualification.

Pour que mes enfants ne soient pas comme moi des « rien »,

j’ai beaucoup travaillé au point d’en être handicapée.

Sont-ils comme moi des « riens », parce qu’ils travaillent entre 8 et 10 heures par jour ???

Mon aîné passe 1 heure, matin et soir dans le métro pour aller bosser.

Ce n’est pas rien quand on a un travail à responsabilité et une famille.

Mon second est fonctionnaire, ce rien qui bosse pour 4 personnes,

subit chaque jour des brimades de ces chefs.

Mais c’est vrai ils ne sont rien, comme moi leur mère.

Nous ne faisons pourtant pas partis des illettrés.

Mon aîné a une maîtrise de droit franco espagnole, diplômée de sup de co.

Il a eu son bac a 17 ans avec mention, DEUG de droit avec mention,

major de sa promotion en droit civil.

Maîtrise de droit à 21 ans avec mention, diplômé de sup de co avec mention,

et malgré tout cela il n’est rien.

Mon second à un BTS « professions immobilières »,

il a obtenu son diplôme au moment de la grande crise immobilière.

Il est cadre B dans la fonction publique en charge des marchés pour la DGFIP.

Mais lui aussi il n’est rien.

Moi qui ne suis rien, j’ai repris mes études à 53 ans pour avoir une équivalence Bac Pro Commerce.

Puis j’ai continué à étudier pour avoir un BTS banque,

mais je suis toujours une rien.

Dans ma vie de rien, j’ai créé et dirigé un ballet de danses folkloriques ukrainien.

Moi la rien j’ai organisé et fait le repas pour un réveillon slave qui compta plus de 200 personnes.

Moi la toujours rien, j’ai été dirigeante d’un club sportif,

le rugby parce que c’est mon école de vie.

Moi la rien, j’ai eu en préparation à la Coupe du Monde de rugby junior, la sélection argentine.

Moi la rien, j’ai participé sans compter mon temps et ma santé

à l’organisation du centenaire de mon club.

Moi la rien, j’ai donné de mon temps, de mon argent pour les « enfants de Tchernobyl »

(association humanitaire).

Moi la rien, j’ai donné de mon temps aux Restos du Cœur,

car à une époque de ma vie, j’ai été une sous rien

et que cette association m’a aidé à nourrir mes enfants après la fuite de leur père.

Moi la rien, j’ai pendant 15 ans mis tout mon cœur à être un bon agent du service public.

Demain, j’aurai 60 ans, une vie faite de rien, qui font que je ne suis rien.

Comme le dit Goldman dans une chanson « l’âge est un dernier long voyage,

quai de gare et l’on s’en va. Il ne faut prendre en ses bagages que ce qui vraiment compta ».

Comme je ne suis rien, dans quelques années on écrira sur mon urne funéraire

« Ici git, une rien, qui eut une vie de rien, car même ses combats comptent rien,

ils ne sont rien, comme elle ».

Sur ta stèle on pourra lire, « ci git le rien qui aurait mieux fait de ne jamais voir le jour,

celui qui ruina la France et qui la vendit à la finance ».

La rien, te dis à toi le marquis poudré,

que sa vie a été riche de toutes les rencontres qu’elle a faites.

La rien te dit aussi que dans la vie, souvent c’est grâce aux riens que toi et ta caste s’engraissent.

Les épreuves de la vie, les combats ne sont pas des riens

et les personnes comme moi qui ne sommes que des rien à tes yeux,

avons des vies bien plus riche que la tienne.

Tu ne connaîtras jamais la joie d’être parent.

En cela nous sommes bien plus riches que toi.

Toi le marquis poudré, tu aurais dû apprendre de l’histoire que les riens ont pris la Bastille

et ont mené une révolution, qu’ils ont coupé la tête et aboli les privilèges.

Toi zupiter descend de ton Olympe, car si tu n’y prends pas garde,

tous les riens de France, te feront savoir leur grogne.

Ce ne sera pas rien. Tu n’es rien juste un mégalo, mytho.

Prends bien garde à la colère montante des riens illettrés juste bons à voyager en bus.

Sans nous les riens, sans notre travail, sans les impôts que nous les riens te donnons,

tu serais comme nous un rien.

Tu pourras fuir à la Lanterne ou au Touquet dans la demeure bourgeoise de ta macronne,

les riens te poursuivront et te feront payer tes insultes.

La rien te dit, qu’elle est bien plus riche de sa vie que toi qui n’es rien.

Je vais en finir pour te dire que ton nouveau CEMA est un rien

pour avoir accepté de courber l’échine devant toi.

Lui est un rien qui n’a pas d’honneur.

Certes il est l’heureux élu, jusqu’à quand ???

Tu feras aussi rouler sa tête sur l’échafaud quand il te contredira ???

Que sais-tu de l’honneur ??? Rien, tu n’es rien pour la rien que je suis.

Je ne te reconnaîtrai jamais comme mon PR.

La rien sait que n’as été élu que par 16% des français.

Méfie-toi bien de tous les riens que tu as porté à l’AN.

Cette assemblée de godillots incapables, incompétents,

ces riens que tu crois pouvoir mener à la baguette sous les ordres de ton maréchal ferrant.

Moi rien, je ne te salue pas.

Pour mériter mon salut, je dois être considérée comme une personne.

Comme je ne suis rien, je ne te dois rien.

Rien que je suis, je n’aurai pas à te donner de l’argent d’impôts divers et variés,

car souviens toi, je ne suis RIEN. »

|

(Elzate Ymacan)

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

MACRON INSULTE ET MENACE UN GENERAL

Posté par lemysterefurtif le 17 juillet 2017

v0

|

« Monsieur Macron s’est sans doute trompé de rôle et,

comme beaucoup de jeunes trop vite arrivés, il s’imagine détenir un pouvoir qu’il n’a pas.

Il joue avec la France,

dont il a pris la tête à la suite d’une véritable opération médiatico-bancaire.

Il se gargarise de l’expression Chef des Armées.

Malheureusement son attitude et ses propos démontrent qu’il n’en a pas compris le sens.

L’Armée est en effet un domaine d’exception.

Elle ne peut être considérée comme les autres rouages ou administrations de l’Etat.

Elle est la nation en armes et ceux qui y servent ont le privilège de tuer légalement

et l’honneur de risquer leur propre vie pour l’indépendance du pays, la liberté

et la sécurité de leurs concitoyens.

Pour ces raisons, les militaires ne sont pas des fonctionnaires.

Leur statut est autre, même s’il s’en rapproche.

Le président de la République est donc, de manière bien différenciée, d’une part, chef de l’État

et d’autre part chef des Armées.

Dans le cadre de cette fonction, sans doute la plus haute qu’il ait,

le président est donc responsable de la sécurité globale de la nation

et, in-fine, de l’accomplissement des missions des Armées.

Il se doit, en toute logique, de s’appuyer sur les compétences de ceux

qui savent véritablement les risques que court le pays

et les moyens nécessaires pour le défendre face aux menaces ou aux agressions.

Dans ce contexte les chefs d’état-major d’armées et, surtout le chef d’état-major des armées

doivent (verbe « devoir ») exprimer les besoins des forces

et expliquer au « chef des Armées » les impératifs, les contraintes, les risques et les obligations

qui pèsent sur les forces.

Le général de Villiers devant la commission de la Défense de l’Assemblée n’a fait que dire la vérité.

Les moyens ne sont plus en adéquation avec les missions.

Il était en conformité avec sa fonction.

En revanche le président a outrepassé ses droits.

Sans le vouloir, espérons le, il a trahi sa mission suprême

en donnant raison à des comptables totalement ignares

s’agissant des questions régaliennes de sécurité nationale

ou trop investis dans l’internationalisme bruxellois.

Pire, monsieur Macron, a osé traiter le chef d’état-major des armées,

sur un ton totalement inapproprié, voire insultant.

Je ne sais quelle image il a du fonctionnement des armées,

mais hier comme aujourd’hui, le chef, avant de prendre une décision lourde,

s’informe, discute puis décide.

Le respect des avis des subordonnés et la confiance dans leur compétence

sont les principes sur lesquels repose l’efficacité.

Même le jeune sous-officier apprend à travailler avec ses hommes et à les respecter.

Le « garde-à-vous « est réservé à l’ordre serré, action collective de démonstration de cohésion.

Que je sache, nous ne sommes pas dans cette configuration,

ou alors monsieur Macron s’inspire de Courteline. »

|

(Général  Henri Roure)

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

14 JUILLET 2017

Posté par lemysterefurtif le 14 juillet 2017

fr1

marianne

|

Image de prévisualisation YouTube

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu´on enchaîne?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c´est l´alarme.
Ce soir l´ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades!
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle ou au couteau, tuez vite!
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite…

C´est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…

Ici chacun sait ce qu´il veut, ce qu´il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l´ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute…

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

OSCILLATIONS DES GOUVERNEMENTS

Posté par lemysterefurtif le 12 juillet 2017

gouverne

|

« Bien que nous ayons oscillé des gouvernances monarchiques à celles républicaines,

l’individualisme demeure le maître mot.

Il n’y a point de colonne vertébrale qui donne une direction

afin de mener l’ensemble vers l’harmonie.

Les dirigeants défendent le pré carré de leurs privilèges octroyés.

Les instincts les plus vils côtoient les plus nobles aspirations.

Mais ils exploitent tous la naïveté populaire.

Leurs administrés, par une grande immaturité, rêvent à de meilleurs lendemains

sans avoir besoin de se remettre en cause.

Il ne peut en résulter qu’un inéluctable effondrement.

Effondrement des valeurs, effondrement du système, effondrement de la morale.

Un gouvernement servi par l’individualisme des personnes qui le composent,

est par nature chaotique.

Le chaos n’engendre que violence physique et verbale, exploitation de l’autre,

appauvrissement du bien commun, corruption, dépravation morale et spirituelle.

Que le système soit monarchique ou républicain, qu’il soit religieux ou laïque,

une minorité recourt à tous les stratagèmes de l’individualisme

pour maintenir sa position dominante.

À l’autre bout du spectre, la majorité se complait dans son rôle de nourricière de l’élite.

De belles promesses ou le spectre du danger suffisent à illusionner les foules.

Cette foule se montre d’autant plus cynique envers sa caste dirigeante

qu’elle se refuse à accepter l’alternative. »

|

(Samuel)

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

ISLAMISATION DE LA FRANCE

Posté par lemysterefurtif le 9 juillet 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Comment peut-on accepter une école coranique en France

puisqu’elle refuse les lois de la république,

refuse même la langue française  ?

Comment peut-on accepter que des quartiers entiers de nos villes

soient déjà sous domination islamique ?

Le communautarisme voulu par les socialistes fait des ravages partout,

demain ce sera quoi ? Pire évidemment …

Un réveil possible du peuple français ?

Même pas sur !

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

REGARD SUR LA FRANCE

Posté par lemysterefurtif le 3 juillet 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Réflexion France par Mr Fiorile

Réflexion monde …

Réflexion humanité …

|

h4

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

PENSEES DE SIMONE VEIL

Posté par lemysterefurtif le 30 juin 2017

veil2

|

« Notre témoignage existe pour vous appeler à incarner et à défendre

ces valeurs démocratiques qui puisent leurs racines dans le respect absolu

de la dignité humaine,

notre legs le plus précieux à vous, jeunesse du XXIe siècle. »

|

« L’humanité est un vernis fragile, mais ce vernis existe.

En parlant de ce monde à part que fut celui des camps et de la tourmente

dans laquelle les Juifs furent emportés,

nous vous disons cette abomination,

mais nous témoignons aussi sur les raisons de ne pas désespérer.

D’abord, pour certains d’entre-nous, il y eut ceux qui nous aidèrent pendant la guerre,

par des gestes parfois simples parfois périlleux, qui contribuèrent à notre survie.

Il y eut la camaraderie entre détenus, certes pas systématique,

dont les effets furent ô combien salutaires.

Et puis, pour cette infime minorité qui regagna la France en 1945, la vie a été la plus forte;

elle a repris avec ses joies et ses douleurs.

Puissent nos rires résonner en vous comme notre peine immense.

Notre héritage est là, entre vos mains,

dans votre réflexion et dans votre cœur, dans votre intelligence et votre sensibilité. »

|

« Je voudrais vous faire partager une conviction de femme

et je m’excuse de le faire devant une assemblée presque composée exclusivement d’hommes.

Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement.

L’avortement est un drame, et il sera toujours un drame. »

|

« Ma revendication en tant que femme c’est que ma différence soit prise en compte,

que je ne sois pas contrainte de m’adapter au modèle masculin. »

|

« J’ai pas vraiment une culture juive, je ne suis pas du tout religieuse,

mes parents ne l’étaient pas du tout,

et j’ai de grandes lacunes en ce qui concerne la culture juive.

Ce que j’ai en moi, c’est [...] la mémoire de la Shoah, oui, ça oui, la mémoire des déportations. »

|

simone-veilveil1

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

SOMMES-NOUS EN DICTATURE ?

Posté par lemysterefurtif le 16 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

cit14

cit111

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

MAGOUILLES EN POLITIQUE

Posté par lemysterefurtif le 14 juin 2017

mag

|

« Il n’est plus un mois, une semaine sans que, hébétés,

des milliers de mandataires assistent chaque fois plus incrédules au déballage médiatique

des forfaitures d’un des leurs.

Et de devoir entendre chaque fois leurs responsables de parti répéter à l’envi

qu’on ne verra plus jamais cela, que demain cela ira mieux, qu’on va légiférer…encore et encore.

C’est quoi cette race de femmes et d’hommes qui a besoin chaque fois de plus de règles,

de lois, de codes, de contrôles pour régenter leurs comportements

comme si faute de ceux-ci, ils seraient invariablement, inexorablement, fatalement

exposés à la corruption, à la tentation financière, aux errements de toute nature ?

C’est quoi cette caste où des inculpés et des condamnés abreuvent la presse

de leurs considérations sur l’éthique en politique ?

Le pouvoir corrompt dit-on. Et le pouvoir absolu corrompt absolument !

Et si c’était de ce côté-là qu’il fallait chercher le péché originel collectif,

cause de ces dévoiements individuels qui gangrènent la vie politique jusqu’à l’écœurement

et détournent chaque jour davantage les citoyens de leurs élus, aussi probes soient-ils ?

Car enfin, ces comportements de ministres, de bourgmestres, de députés, d’élus locaux…

nous les connaissons.

Ces gens autocrates, clivants, peu encombrés d’égard aux autres et à la chose publique,

fermés à la critique et la contestation, incapables d’écoute et d’empathie…

nous les rencontrons chaque jour dans nos cénacles respectifs.

Ces attitudes violentes, dures, claniques, sectaires au sein même de nos formations,

nous les savons.

Et ce ne sont pas des pages et des pages législatives sur le plafond des revenus,

sur le décumul, etc… -certes indispensables

- qui nécessairement agiront sur les comportements et sur les mentalités.

C’est vrai que la répression des comportements déviants induit sur la longueur

la norme à adopter par chacun.

Pour autant, elle questionne nullement sur le sens de l’action publique,

elle interpelle peu sur les valeurs de l’engagement,

elle ne parle bien sûr pas de la morale en politique

et elle ne dit évidemment rien de l’humilité, de la modestie, du doute, de l’exemplarité

qui devraient habiter chaque élu.

Plutôt que de réfléchir à leur survie dans le pire des cas

ou à leur maintien au pouvoir dans les meilleurs,

les formations politiques gagneraient à s’interroger sur leur raisons d’exister

et réenchanter le champ des possibles de l’action publique dans un monde

où les affaires et les intérêts financiers prennent chaque jour un peu plus le dessus

sur la légitimité de l’engagement politique, syndical et associatif. »

|

(Hervé Doyen)

|

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

LA SOCIETE AUJOURD’HUI

Posté par lemysterefurtif le 12 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans FRANCE | Pas de Commentaire »

12345...22
 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes