• JE VEUX REFLECHIR

    JE VEUX REFLECHIR

  • "QUE CHACUN RAISONNE
    EN SON ÂME ET CONSCIENCE,
    QU'IL SE FASSE UNE IDÉE
    FONDÉE SUR SES PROPRES LECTURES
    ET NON D’APRÈS
    LES RACONTARS DES AUTRES."
    (Einstein)

  • "N'ESSAIE PAS D'ÊTRE
    UN HOMME DE SUCCÈS,
    ESSAIE PLUTÔT D'ÊTRE
    UN HOMME DE VALEUR."
    (Einstein)

  • " 2 CHOSES SONT INFINIES :
    L'UNIVERS
    ET
    LA BÊTISE HUMAINE."
    (Einstein)

  • "IL EST PLUS FACILE
    DE DÉSINTÉGRER UN ATOME
    QU'UN PRÉJUGÉ."
    (Einstein)

  • "PEU SONT CAPABLES
    D'EXPRIMER POSÉMENT
    UNE OPINION DIFFÉRENTE
    DES PRÉJUGÉS DE LEUR MILIEU."
    (Einstein)

  • "C"EST LA PERSONNE LIBRE ET CRÉATRICE
    QUI FAÇONNE LE BEAU ET LE SUBLIME
    ALORS QUE LES MASSES
    RESTENT ENFERMÉES
    DANS UNE RONDE INFINIE
    D’IMBÉCILITÉ
    ET D 'ABRUTISSEMENT."
    (Einstein)

CONSTAT DE NOTRE VIE A TOUS

Posté par lemysterefurtif le 12 février 2016

Image de prévisualisation YouTube

|

« il est question de notre liberté, du système éducatif, des entreprises,

de l’argent, de la politique, de nos modes de vie, de l’alimentation, de l’environnement,

du traitement des animaux,

des guerres, de l’effondrement du monde…

et du POUVOIR que nous avons de CHANGER. »

|

« En ce moment, vous pourriez être n’importe où, à faire n’importe quoi.

Au lieu de cela, vous êtes assis seul devant un écran.

Alors qu’est ce qui nous empêche de faire ce que nous voulons ?

Être là où nous voudrions être?

Chaque jour nous nous réveillons dans la même pièce et suivons la même voie,

nous vivons un jour semblable à celui d’hier.

Pourtant, il fut un temps où chaque jour était une nouvelle aventure.

Chemin faisant, quelque chose a changé.

Avant nos jours étaient intemporels, maintenant nos jours sont minutés.

Est-ce cela qu’être adulte ? Être libre ? Mais sommes-nous vraiment libres ?

Aliments, eau, terres… les éléments dont nous avons besoin pour survivre

sont la propriété de sociétés.

Il n’y a pas de nourriture pour nous sur les arbres, pas d’eau douce dans les ruisseaux,

pas de terrain pour construire une maison.

Si vous essayez de prendre ce que la Terre fournit vous serez mis sous les verrous.

Alors, nous obéissons à leurs règles.

Nous découvrons le monde dans un manuel.

Pendant des années, nous restons assis et régurgitons ce qu’on nous raconte.

Passant des examens et classés comme des cobayes dans un laboratoire.

Élevés à ne pas être différents dans ce monde, éduqués à ne pas être différents.

Nous sommes assez intelligents pour faire notre travail,

mais pas assez pour nous remettre en question les raisons pour lesquelles nous le faisons.

Donc, nous travaillons sans cesse et il ne nous reste plus de temps pour vivre

la vie pour laquelle nous travaillons.

Et puis vient le jour où nous sommes trop vieux pour faire notre travail.

Alors, on nous laisse mourir.

Et nos enfants prennent nous remplacent dans la partie.

Pour nous chacun de nous notre chemin est unique mais, tous ensemble,

nous ne sommes rien de plus que du carburant.

Le carburant qui alimente l’élite, l’élite qui se cache derrière les logos des sociétés.

Ce monde leur appartient.

Et leur ressource la plus précieuse n’est pas enfouie dans le sol : c’est nous.

Nous construisons leurs villes, nous faisons tourner leurs machines,

nous combattons dans leurs guerres.

En fait, l’argent n’est pas ce qui les motive. C’est le pouvoir.

L’argent est simplement l’outil qu’ils utilisent pour nous contrôler.

Ces bouts de papier sans valeur, nous en dépendons pour nous nourrir,

nous déplacer, nous divertir.

Ils nous ont donné de l’argent et en retour, nous leur avons donné le monde.

Là où il y avait des arbres qui purifiaient notre air, maintenant il y a des usines qui l’empoisonnent.

Là où il y avait de l’eau bonne à boire, il y a des déchets toxiques qui puent.

Là où les animaux couraient libres, il y a des élevages industriels

où les animaux naissent et sont abattus à la chaîne, pour notre satisfaction.

Plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim,

bien que nous ayons assez de nourriture pour tout le monde.

Où est-ce qu’elle part ? 70% des céréales que nous produisons pour l’alimentation

sont utilisées pour nourrir et pour engraisser les animaux que nous mangeons pour le dîner.

Pourquoi aiderions-nous les affamés? Ils ne génèrent aucun profit !

Nous sommes comme une peste balayant la Terre,

détruisant l’environnement qui nous permet de vivre.

Nous voyons tout comme quelque chose qui peut être vendu,

comme un objet que nous pouvons détenir.

Mais qu’est ce qui arrivera quand nous aurons pollué la dernière rivière,

empoisonné le dernier souffle d’air,

quand nous n’aurons plus de pétrole pour les camions qui nous apportent notre nourriture ?

Quand allons-nous nous rendre compte que l’argent ne se mange pas,

qu’il n’a pas de valeur ?

Nous ne sommes pas en train de détruire la planète : nous détruisons toute vie sur elle.

Chaque année des milliers d’espèces disparaissent.

Et le temps est compté avant que nous soyons l’espèce suivante.

Si vous habitez en Amérique, vous avez une probabilité de 41% de développer un cancer.

Les maladies du cœur vont tuer un Américain sur trois.

On nous prescrit des médicaments pour faire face à ces problèmes mais les soins médicaux,

eux-mêmes, sont la troisième cause de décès après le cancer et les maladies cardiaques.

On nous dit que tout peut être résolu en donnant beaucoup d’argent à des scientifiques

afin qu’ils puissent découvrir une pilule qui pourra résoudre tous nos problèmes.

Mais les compagnies pharmaceutiques et les sociétés contre le cancer comptent

sur notre souffrance pour faire du profit.

Nous pensons que nous sommes à la recherche de remèdes

mais, dans les faits, nous nous éloignons de trouver la cause de nos maux.

Notre corps est le produit de ce que nous consommons

mais la nourriture que nous mangeons est conçue uniquement dans un but lucratif.

Nous nous gavons de produits chimiques toxiques.

Les corps des animaux sont infestés par les médicaments et les maladies.

Mais nous ne voyons pas cela.

Le petit groupe de sociétés qui possèdent les médias ne veut pas que nous le réalisions.

On nous raconte des balivernes et on nous dit que c’est la réalité.

C’est amusant de penser que l’homme croyait que la Terre était le centre de l’univers.

Mais aujourd’hui, nous nous considérons comme le centre de la planète.

Nous regardons notre technologie et nous nous disons que nous sommes les plus intelligents.

Mais les ordinateurs, les voitures, et les usines nous montrent-ils que nous sommes très intelligents ?

Ou bien montrent-ils à quel point nous sommes devenus paresseux.

Nous nous sommes cachés sous le masque de « civilisés ».

Mais quand on nous arrache ce masque, que sommes-nous ?

Comme nous oublions facilement qu’il y a moins de cent ans

que nous permettons aux femmes de voter,

que nous permettons aux noirs de vivre comme nos égaux.

Nous agissons comme si nous étions des êtres omniscients,

mais il y a beaucoup que nous ne voyons pas.

Nous marchons dans les rues en ignorant toutes les petites choses.

Les yeux qui nous regardent. Les histoires qu’ils racontent.

Tout cela n’est qu’un décor pour Moi.

Peut-être craignons-nous de ne pas être seuls,

de n’être qu’une partie d’un bien plus grand dessein.

Mais nous ne parvenons pas à faire le lien.

Nous sommes d’accord de tuer les cochons, les vaches, les poules, les étrangers de pays éloignés.

Mais pas nos voisins, pas nos chiens, nos chats,

pas ceux que nous avons appris à aimer et à comprendre.

Nous appelons les autres créatures stupides

mais nous les désignons comme responsables de nos actions.

Mais le fait de tuer simplement parce que nous pouvons le faire,

parce que nous l’avons toujours fait, cela nous en donne-t-il le droit ?

Ou cela montre-t-il le peu de choses que nous avons apprises ?

Nous continuons à agir en suivant nos pulsions d’agression primitive

plutôt que de privilégier la réflexion et la compassion.

Un jour, cette sensation que nous appelons la vie va nous quitter.

Notre corps va pourrir, nos objets de valeur seront récupérés.

Les actions d’hier seront tout ce qui restera.

La mort nous entoure constamment

et pourtant elle semble tellement éloignée de notre réalité quotidienne.

Nous vivons dans un monde sur le point de s’effondrer.

Il n’y aura pas de gagnants dans les guerres de demain car la violence ne sera jamais la réponse.

Elle va détruire toutes les solutions possibles.

Si nous examinons nos désirs les plus profonds,

nous voyons que nos rêves ne sont pas si différents.

Nous partageons un objectif commun : le bonheur.

Nous dévastons le monde à la recherche de la joie, sans jamais regarder en nous-mêmes.

Beaucoup des personnes les plus heureuses sont celles qui possèdent le moins.

Sommes-nous vraiment si heureux avec nos iPhones,

nos grandes maisons, nos voitures pour frimer ?

Nous sommes devenus déconnectés.

Nous idolâtrons des personnes que nous n’avons jamais rencontrées.

Nous assistons à des choses extraordinaires sur les écrans

mais, partout ailleurs, il n’y a que de l’ordinaire.

Nous attendons que quelqu’un apporte du changement

sans même envisager de nous changer nous-mêmes.

Les élections présidentielles pourraient aussi bien se jouer à pile ou face.

Ce sont les deux faces d’une même pièce.

Nous choisissons le visage que nous voulons

et l’illusion du choix, du changement est ainsi créée.

Mais le monde reste le même.

Nous ne parvenons pas à réaliser que les politiciens ne nous servent pas ;

ils servent ceux qui les ont financés pour arriver au pouvoir.

Nous avons besoin de leaders, pas des politiciens.

Mais dans ce monde de suiveurs, nous avons oublié de nous diriger nous-mêmes.

Cessez d’attendre le changement et soyez le changement que vous voulez voir advenir.

Nous ne sommes pas arrivés au point où nous en sommes en restant assis sur notre cul.

Le genre humain a survécu non pas parce que nous sommes les plus rapides ou les plus forts,

mais parce que nous avons travaillé ensemble.

Nous avons maîtrisé l’acte de tuer.

Maintenant, nous allons maîtriser la joie de vivre.

La question n’est pas de sauver la planète.

La planète sera toujours là que nous y soyons encore ou pas.

La Terre est là depuis des milliards d’années

et chacun de nous aura la chance s’il vit quatre-vingts ans.

Nous sommes un éclair dans le temps mais notre impact sera là pour toujours.

« J’ai souvent désiré vivre à une époque où les ordinateurs n’existaient pas encore,

quand nous n’avions pas des écrans pour nous distraire.

Mais je me rends compte qu’il y a une raison pour laquelle c’est maintenant que je veux être en vie.

C’est parce qu’aujourd’hui, une opportunité nous est offerte

que nous n’avions jamais eue auparavant. »

Internet nous donne le pouvoir de partager un message

et d’unir des millions de personnes dans le monde.

« Tant que nous le pouvons encore, nous devons utiliser nos écrans pour nous rapprocher,

plutôt que de nous éloigner les uns des autres. »

Pour le meilleur ou pour le pire, notre génération va déterminer l’avenir de la vie sur cette planète.

Nous pouvons soit continuer à servir ce système de destruction

jusqu’à ce qu’il ne reste aucune trace de notre existence.

Ou nous pouvons nous réveiller,

nous rendre compte que nous ne sommes pas en train d’évoluer vers le haut

mais plutôt de tomber…

nous avons juste ces écrans devant nos visages

et nous ne voyons pas où nous nous dirigeons.

Le moment présent est celui où chaque pas, chaque respiration et chaque mort nous a conduits.

Nous sommes les visages de tous ceux qui ont vécu avant nous.

Et maintenant c’est notre tour.

Vous pouvez choisir de tailler votre propre chemin

ou suivre la route que d’innombrables autres ont déjà prise.

La vie n’est pas un film. Le scénario n’est pas encore écrit.

Nous sommes les auteurs.

C’est votre histoire, leur histoire, notre histoire »

|

 

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

REFLEXION INTEGRATION

Posté par lemysterefurtif le 31 janvier 2016

integration

|

«On nous parle d’intégrer des Arabes musulmans qui viennent de la Syrie.

Est-ce que nous avons en France et au Québec,

suffisamment d’évidences d’intégrations musulmanes?

Intégration veut dire fusion dans la société d’accueil.

J’espère qu’il n’y a pas personne au Québec qui va prétendre que les musulmans sont intégrés

à la société québécoise.

Ils vivent en marge de.»

«Est-ce qu’on les incite à s’intégrer? Non !

Est-ce qu’ils sont capables d’intégration? Non !

Est-ce que les musulmans sont capables d’accepter la contraception pour leurs femmes? Non !

Est-ce que les musulmans au Québec sont capables de reconnaître l’égalité

homme femme au Québec? Non !

Est-ce que les musulmans sont capables de manger notre nourriture? Non ! 

Ça fait beaucoup de non.

Après ça, on nous traite de xénophobes.»

|

(Mailloux)

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

LE PARADIS DES ISLAMISTES ?

Posté par lemysterefurtif le 27 janvier 2016

71

023

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

FIFA ET CHRISTIANOPHOBIE

Posté par lemysterefurtif le 19 janvier 2016

 fifa

|

La FIFA a censuré les images montrant l’inscription « 100% Jesus » sur le bandeau

de la star brésilienne Naymar,

dans la vidéo du gala Ballon d’or diffusée le 11 janvier à Zurich.

*

FIFA = ouvertement anti  chrétien ?

FIFA cautionne la christianophobie  ?

*

Cela mérite réflexion

d’autant que la FIFA autorise légalement le port du voile islamique dans le football …

A l’heure de la guerre que les islamistes nous imposent … cela pose question ?

 |

fifa1

 N’y aurait-il pas là quelque chose de choquant ?

|

 

 

 

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

ISLAM ET PEDOPHILIE

Posté par lemysterefurtif le 10 janvier 2016

Image de prévisualisation YouTube

|

Des migrants arrivent en Europe avec des épouses mineures…

voilà le dernier article que je viens de lire !

Encore une triste réalité que cette population  amène donc avec elle  !

Moeurs barbares, moeurs dignes de l’enfer le plus  noir !

Nous devrions,  a minima,  les refuser sur notre territoire

au nom du simple principe des droits de l’enfant,

mais rien !

On  parle de ce problème à l’étranger,  mais en France,  rien !

Pas de grandes envolées lyriques à ce sujet,  de la part de nos politiques

et grands bobos socialos demagos et tout leur toutim habituel.

Eux si enclin pourtant,   à nous donner des leçons de respect des droits de l’homme …

au nom desquels ils estiment qu’il nous faut aujourd’hui tout accepter de l’étranger.

Ben voyons !

Accepter l’horreur, fraterniser avec l’horreur, c’est être horreur soi-même !

Dernièrement, des centaines de viols de nos compatriotes européennes,

des viols d’enfant légaux maintenant …

Çà finit par faire beaucoup à accepter …

Colère Colère !

Jusqu’à quand allons-nous renier les Valeurs qui ont fait le ferment de notre Culture Occidentale ?

|

Acceptons donc et protégeons ceux qui veulent sortir des horreurs de cet islam barbare

et refusons les autres !

|

pedophilieisllam reflechir

Quelques réflexions que j’ai trouvé en commentaire d’articles sur le Net …

On réfléchit, on prend partie,  on agit contre

  ou on laisse faire au nom du sacro saint tabou du religieux

ou des intérêts d’une Nation un peu trop soumise à de puissances étrangères !

|

« Qui pratique la sodomie sur des enfants ,qui lapide ,qui excise, qui marie de force,

qui défigure à l’acide ,qui brule des voitures ,qui remplit les prisons ,qui est raciste ,

qui est misogyne ,qui déteste la France et le monde ,

qui assassine ,qui envahit les autres pays ? … »

|

 

« Et il y a plus horrifiant. Dans son livre « Tahir ol Vassileh », le guide suprême,

la plus haute instance religieuse Chiite, Ayatollah Khomeini,

préconise la sodomie sur les nourrissons.

Certaines contre-partie sont accordées à la petite et sa famille

mais sinon c’est religieusement acceptable!

Les ecrits des Ayatollahs sont des jurisprudences islamiques.

Lisez donc ce bijou, haut le cœur garanti!

« Un homme peut avoir du plaisir avec un enfant aussi jeune qu’un nourrisson.

Cependant il ne devrait pas pénétrer vaginalement, mais sodomiser l’enfant est acceptable.

Si pourtant un homme pénètre et ce faisant, occasionne des dommages,

alors il devrait être responsable toute sa vie pour son entretien.

Cette fille ne pourra pas être comptée parmi ses 4 femmes permanentes,

et l’homme ne pourra pas se marier avec la soeur de cette fille…

Il vaut mieux pour une fille se marier à un âge à partir duquel sa première menstruation aura lieu

dans la maison du mari, au lieu de la maison du père.

Tout père qui marie sa fille aussi jeune aura une place permanente au ciel’

[‘Tahrirolvasyleh’, quatrième édition, Qom, Iran, 1990, source: ethnikoi.org/iran.html]« 

|

Ce n’est plus le « choc des cultures » -où peut donc se trouver la culture

lorsque l’on trouve normal de marier une fillette à un grand-père ?

- c’est un électrochoc entre des islamopithèques dont l’unique neurone se situe sous la ceinture,

et un monde qui a connu l’influence des Lumières

pour se débarrasser de tout dogme poussiéreux,

mais qui malheureusement, continue à tendre l’autre joue par condescendance :

le problème du monde arabe est avant tout un problème de femme

car endoctrinés depuis le biberon par une idéologie mortifère,

ils sont les fondements d’une société qui avance en nombre

sans jamais augmenter sa qualité ;

l’important, c’est que ce problème ne devienne pas aussi Notre problème,

à nous femmes émancipées,

et je ne vois aucune féministe défendant la cause des femmes,

prendre la parole HAUT ET FORT pour dénoncer cette pédophilie qu’allah cautionne ! »

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

VIOLENCE ET ISLAM

Posté par lemysterefurtif le 9 janvier 2016

is

|

«L’homme arabe vit au sein d’une société qui produit plus de religieux que d’intellectuels.

Il naît et grandit dans une culture qui souffre de l’absence de liberté.

La liberté reste la propriété de ceux qui exercent le pouvoir.

Un pouvoir qui pourchasse le féminin.

Hier, la femme était déconsidérée.

Et aujourd’hui, la femme est captive et offerte comme cadeau.»

|

(Adonis)

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

JE REGRETTE D’ETRE NEE ARABE

Posté par lemysterefurtif le 7 janvier 2016

colere

|

« Il y a des jours où je regrette d’être née arabe.

Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes

prêtes à massacrer au nom d’Allah

et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques.

Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth

par la faute des kamikazes;

où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas

parce qu’ils sont pleins comme des outres de haine et de sang;

où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide,

et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

Et puis ces jours où j’entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant

que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher

sous prétexte qu’elles sont impures.

Quand j’entends pleurer ce père musulman parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon

est allé se faire tuer en Syrie.

À l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière,

en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres,

à qui l’on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains

et les François Pinault pour les artistes de leur continent,

tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos

et les maisons de charme

et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim,

au poète qui vit en clandestin,

à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau.

Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre

alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate,

et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture.

Les mêmes qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran

et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies.

Non ! L’Occident, ces prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent,

bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments,

de ses progrès en tous genres.

Et la cacophonie de ces « révolutions » qui tombent entre des mains obscurantistes

comme le fruit de l’arbre.

Ces islamistes qui parlent de démocratie et n’en croient pas un mot,

qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves.

Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège,

qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien !

Et ces « niqabées » qui, en Europe, prennent un malin plaisir

à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge

comme si c’était une prouesse de sortir en scaphandrier !

Comme si c’était une manière de grandir l’islam que de le présenter

dans ses atours les plus rétrogrades.

Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part,

même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes

et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit,

qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars,

qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c’était mon quart d’heure de colère contre les miens. Ouf ! »

|

(Fawzia Zouari)

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

VOILE = APPUI SILENCIEUX AUX ISLAMISTES

Posté par lemysterefurtif le 6 octobre 2015

n111

|

« En Iran, Chadortt Djavann a porté le voile pendant dix ans.

C’était ça ou la mort.

Qu’on l’accepte en France met l’auteure en colère.

Chahdortt Djavann, jeune femme frêle de trente-cinq ans,

tombée sous le charme de la langue française quand elle est arrivée de son Iran natal,

il y a douze ans, a trempé sa plume dans l’acide pour écrire Bas les voiles ! 

Elle-même voilée de treize à vingt-trois ans,

Chadortt Djavann est bouleversée de découvrir dans les rues de son pays d’accueil

de plus en plus de jeunes filles la tête enserrée par un tissu sombre.

Et elle est en colère contre certains intellectuels français

qui, au nom du respect de la différence culturelle, se rendent complices, à ses yeux,

de l’action des islamistes.

Virulente, la jeune femme en appelle à la raison, à la laïcité

et au respect des droits de l’homme pour interdire le voile,

non seulement à l’école, mais dans toutes les institutions républicaines

et sur tous les lieux de travail.

Et partout en ce qui concerne les mineures.

Chadortt Djavann clame qu’elle sait de quoi elle parle.

» Habiter, dix ans durant, un corps enfoui sous le noir,

un corps condamné à l’enfermement, laisse des marques indélébiles.

Quoi de plus injuste, de plus aliénant, que d’infliger à une adolescente

l’enfermement sous le noir et la honte de son corps parce qu’il est féminin.

Le voile n’est pas moins grave que l’excision.

Il n’y a pas de jour avec et de jour sans, la jeune fille devient un être sous le voile.

Ça fait partie de son être social, psychologique, sexuel, personnel.

En voilant une fille, on lui inculque son infériorité, la culpabilité de sa sexualité

et, surtout, on lui dit qu’elle n’est pas dans le droit, qu’elle n’a pas le droit. »

Une discrimination que Chahdortt Djavann, pour l’avoir vécue et fuie,

ne supporte pas dans ce pays où l’histoire du combat pour l’égalité des sexes est longue. »

Dans les sociétés musulmanes, les femmes sont invisibles,

enterrées, parce qu’on ne peut pas les exterminer.

On en a besoin pour procréer, pour assouvir les besoins sexuels des messieurs …

|

Quand on prononce les mots  « liberté individuelle », la jeune auteure bondit :

 » Si, aujourd’hui, des jeunes juifs commençaient à porter l’étoile jaune, en clamant

 » c’est ma liberté « ;

si des jeunes Noirs décidaient de porter des chaînes au cou et aux pieds, en disant

 » c’est ma liberté « ,

la société ne réagirait-elle pas ?  »

|

Quand on tente de nuancer en employant les mots foulard ou bandeau,

elle rétorque :

» Entre la burka et le foulard coloré, la signification est la même.

Parler de foulard, de bandeau n’est qu’une lâcheté sémantique,

c’est une misérable ruse rhétorique.

|

De plus porter le foulard, ici, est un appui aux dictatures islamistes

qui imposent la burka là-bas.

Le voile est l’emblème même du dogme islamiste.

L’islam peut tout à fait vivre sans, mais il n’y a pas de pays islamistes sans le voile. » …

(Dany Stive)

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

LE VOILE MUSULMAN

Posté par lemysterefurtif le 6 octobre 2015

voile

En France,  les femmes se sont battus pour avoir droit à leur LIBERTÉ,

à leur AUTONOMIE, à leur VIE.

Elle ont acquis cela par une lutte courageuse et incessante

qui n’est malheureusement pas terminée puisque l’égalité parfaite n’est pas encore reconnue

et qu’on voudrait aujourd’hui, par cet afflux de gens de culture musulmane,

nous faire rétrograder vers les voies moyenâgeuse du non-droit

de la soumission et de la barbarie envers les femmes.

C’est grave !

Il est des symboles qu’on ne doit pas accepter !

Le voile est un symbole d’aliénation qui n’aurait jamais du être accepté sur notre territoire.

|

kemal

|

 » En voilant une fille, on lui inculque son infériorité, la culpabilité de sa sexualité

et, surtout, on lui dit qu’elle n’est pas dans le droit, qu’elle n’a pas le droit. »

|

Une discrimination que Chahdortt Djavann, pour l’avoir vécue et fuie,

ne supporte pas dans ce pays où l’histoire du combat pour l’égalité des sexes est longue. »

Dans les sociétés musulmanes, les femmes sont invisibles, enterrées,

parce qu’on ne peut pas les exterminer.

On en a besoin pour procréer, pour assouvir les besoins sexuels des messieurs…

Comme on ne peut pas les exterminer, on les ensevelit sous le noir.

Dans tous les systèmes les plus barbares, on voile les femmes.

Pourquoi le supporte-t-on ici ?

Parce qu’il s’agit de femmes et de musulmanes.

Au nom de la différence culturelle ?

Pourquoi ne pas accepter la lapidation et l’excision en ce cas ?

Dans tous les pays musulmans, il y a des mariages de jeunes mineures

avec des messieurs vieillissants.

C’est une différence culturelle, n’est-ce pas ?

Mais ici elle est considérée comme un délit : la pédophilie.

Qu’en pensent ces intellectuels et les islamologues ? »

|

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

DEBAT ISLAM ET NOS DEMOCRATIES

Posté par lemysterefurtif le 15 septembre 2015

Image de prévisualisation YouTube

|

La burka = qui ne sait pas aujourd’hui que ce sont des uniformes islamistes,

que ce sont des instruments de propagande islamistes ?

Donc

pourquoi en voyons-nous de plus en plus en France ?

Pourquoi les acceptons-nous ?

Nos gouvernants disent qu’on doit combattre ces barbares

mais ils les acceptent de plus en plus chez nous ?

Pas normal !

|

Burka =

« ampleur d’une offensive qui n’est pas seulement religieuse mais qui est politico religieuse »

|

« La burqa est la face visible de l’iceberg d’une idéologie dangereuse et d’une idéologie barbare

(André Guerin)

|

Petit rappel de la vidéo  :

« Nos valeurs à nous c’est :

- la liberté de conscience

- c’est l’égalité des hommes et des femmes

- c’est le droit de croire ou de ne pas croire

- c’est la liberté artistique

- c’est le droit d’aimer la personne de son choix quelque soit son sexe,

quelque soit la couleur de sa peau,  quelque soit sa religion.

Ce que je constate c’est que ces valeurs là sont incompatibles avec l’islam

que je vois fonctionner en France,  dans les pays européens et partout dans le monde . »

|

« … Il n’y a pas  un seul pays musulman où les musulmans auraient accepté le dixième

de ce que les pays occidentaux acceptent depuis 10 ou 20 ans … »

|

« Quand j’entends mr Ramadan nous faire part de l’article 18 de la déclaration universelle

des droits de l’homme … 

Il faut savoir que cette déclaration des droits de l’homme n’a été signé

par aucun pays musulman de l’oci … (oci = organisation de la coopération islamique) »

|

« Je constate que

partout où l’islam passe que ce soit dans les pays occidentaux ou que ce soit là où il est,

la liberté d’expression et les libertés démocratiques trépassent. »

|

A réfléchir donc …

|

 

Publié dans PROBLEME SOCIETE | Commentaires fermés

1...1516171819
 

Chersue |
Xoxounefille |
Adiction |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Reve2liberte
| Journaldesdefis
| Coquettes